Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

LIFFNER, Eva-Marie

 

[SUÈDE] (Gothenburg, 1957). Romancière.

 

*** Bibliographie : Camera / Chambre noire (2001), Imago / Imago (2003), Drömmaren och sorgen (2006).

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Chambre noire (Camera, 2001), roman, traduit du suédois par Marie Ollivier-Caudray et Esther Sermage. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages-Thriller », 2007, 214 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Chambre noire. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages/Noir », n°761, 2010, 278 pages.

La photographe Johanna Hall a hérité de l'appartement de son oncle Jacob à Göteborg. Dans ses affaires, elle découvre une série de photographies et un journal rédigé en code, qu'elle finit par déchiffrer. Le journal la ramène à Londres en 1905 ; à cette époque, Jacob fut mêlé à une macabre histoire, alors qu'il était l'apprenti du photographe Herbert Burrows. Décidée à en apprendre davantage sur la jeunesse de son oncle, Johanna embarque pour l'Angleterre. Elle se rend au 17 Lansdowne Road, siège de la Société théosophique de Londres. Au début du XXe siècle, la maîtresse des lieux, Annie Besant, et l'aristocrate russe Helena Blavatsky y tenaient des séances auxquelles participaient des célébrités tels W.B. Yeats ou George Bernard Shaw. Parmi les habitués de Lansdowne Road, on compte le révérend Leadbeater ; ce dernier s'intéresse à la photographie car il y voit « un moyen de réunir le corps et l'âme ». Il va entraîner Burrows dans d'inquiétantes « expériences » qui déboucheront sur un scandale. En suivant les documents laissés par Jacob, Johanna revisite des lieux marqués par le drame et voit, au fil de son enquête, se dessiner une terrible vérité. Eva-Marie Liffner brosse le portrait de Londres sous le règne d'Edouard VII, une ville dont les bas-fonds n'ont rien à envier à ceux que dépeignit Dickens. En cet été caniculaire de 1905, défilent les grandes figures artistiques et littéraires de l'époque aux côtés d'un peuple de marins, ouvriers, chômeurs, prostituées et enfants des rues. Érudit, énigmatique, envoûtant par son atmosphère imprégnée d'ésotérisme, dénonciation d'une Angleterre où la prospérité voisine avec la misère la plus noire, réflexion émouvante sur les lieux et les supports de la mémoire, ce premier roman est d'une exceptionnelle richesse. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Imago (Imago, 2003), roman, traduit du suédois par Catherine Renaud. [Paris], Éditions Rivages, « Rivages-Thrillers », 2010, 304 pages.

À l'été 1938, un corps est découvert dans une tourbière du Schleswig, à la frontière germano-danoise. Il s'agit du cadavre d'un soldat du dix-neuvième siècle, témoin des féroces combats qui ensanglantèrent à l'époque ces landes très convoitées. Alors qu'une nouvelle invasion allemande menace le paisible royaume scandinave, trois hommes, un policier danois, un réfugié juif et un professeur allemand, s'aventurent dans ce bourbier afin d'essayer de comprendre qui est ce soldat momifié. Peu après, le professeur disparaît et le cadavre dans sa tourbière commence à susciter de plus en plus de questions... En l'an 2000, Esmé Olsen, femme de ménage à l'Institut des études historiques de Copenhague et historienne amateur à ses heures perdues, tombe par hasard sur des documents d'archives relatifs à la découverte de ce corps, et ne peut s'empêcher de les dérober. Ces documents vont plonger Esmé, insatisfaite de son existence creuse et inachevée, dans un complexe voyage à travers le passé ; le sien, celui du jeune soldat, celui du professeur allemand, et finalement celui du Danemark. Au fur et à mesure de sa progression, Esmé se métamorphose en « imago », c'est-à-dire en papillon ayant atteint sa forme définitive. À l'image du terme même d'imago, qui désigne aussi une « survivance imaginaire », cette métamorphose d'Esmé se double d'un voyage trouble dans les mystères de la mémoire, où plusieurs époques se reflètent en miroir. Puzzle patiemment reconstruit, fresque historique, drame aux accents romantiques, Imago est le deuxième roman, particulièrement riche et envoûtant, de l'auteur de Chambre noire. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook