Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

NESSER, Hakan

 

[SUÈDE] (Kumla, 1950). Håkan Nesser. Commencée en 1993, sa série policière, avec le commissaire Van Veteren et ses collègues de Maardam, ville fictive d’un pays au nord de l’Europe tout aussi fictif, est terminée (dix volumes). Largement traduits, ses ouvrages ont été couronnés par plusieurs prix et adaptés à la télévision suédoise.

 

*** Bibliographie : Det grovmaskiga nätet / Le Vingt et unième cas [série Van Veteren] (1993), Borkmanns punkt [série Van Veteren] (1994), Återkomsten / Retour à la Grande Ombre [série Van Veteren] (1995), Kvinna med födelsemärke [série Van Veteren] (1996), Kommissarien och tystnaden / Le Mur du silence [série Van Veteren] (1997), Münsters fall [série Van Veteren] (1998), Carambole / Funestes carambolages [série Van Veteren] (1999), Ewa Morenos fall / Eva Moreno [série Van Veteren] (2000), Svalan, katten, rosen, döden [série Van Veteren] (2001), Fallet G [série Van Veteren] (2003), Människa utan hund [série Barbarotti] (2006), En helt annan historia [série Barbarotti] (2007), Berättelse om Herr Roos [série Barbarotti] (2008), De ensamma [série Barbarotti] (2010).

 

LIVRES (Traductions)

Le Vingt et unième cas [série commissaire Van Veeteren] (Det grovmaskiga nätet, 1993), traduit du suédois par Åsa Roussel. [Caen], Office Franco-Norvégien (OFNEC) / Université de Caen / Presses universitaires de Caen, « Nordique », 1997, 262 pages, épuisé.

Se réveillant un beau matin avec ce qu’il croit être la gueule de bois, Janek Mitter, un professeur de philosophie de quarante ans, découvre sa femme Eva morte dans sa baignoire. Alors, sans paraître avoir pleinement conscience de ses actes, en attendant l’arrivée de la police, il fait le ménage et met en route sa machine à laver. Suspecté puis traduit en justice, il se contente de nier sans se départir d’une apparente indifférence. Jusqu’au jour où il est lui-même assassiné… Alors le mystère s’épaissit encore pour celui qui est le personnage principal de ce roman, le commissaire Van Veeteren, une sorte d’anti-héros qui se révèle un fin limier. Publié en 1993 et récompensé par le grand prix de la littérature policière, ce premier livre a d’emblée consacré son auteur qui est maintenant l’un des grands noms du polar suédois. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Retour à la Grande Ombre [série commissaire Van Veeteren] (Aterkomsten, 1995), roman, traduit du suédois par Agneta Ségol et Pascale Brick-Aïda. [Paris], Éditions du Seuil, « Seuil Policiers », 2005, 292 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Retour à la Grande Ombre. Une enquête du commissaire Van Veeteren. [Paris], Éditions Points, « Points Policiers », n°1637, 2007, 328 pages.

Un homme sort de prison après avoir purgé une peine de vingt-quatre ans. La découverte de son sadavre mutilé, à proximité de la ferme de la Grande Ombre, fait ressurgir deux vieilles affaires de meurtre et des procès baclés. Se pourrait-il que cet athlète déchu, au parfait profil de coupable, ait été innocent ? C'est le pressentiment du commissaire Van Veeteren qui, avec ses trente ans de carrière, fort de ses expériences et de ses doutes, se plonge dans les dossiers et s'entête à révéler les faiblesses de la procédure judiciaire. Réussira-t-il à pousser dans leurs ultimes retranchements les acteurs de cette tragédie, alors que personne autour de lui n'a intérêt à ce que la vérité éclate au grand jour ? (Présentation de l’éditeur)

« Il n'avait fait que la moitié du chemin quand il sentit qu'il n'était pas seul dans l'obscurité. »

 

[FICHE LIVRE]Le Mur du silence [série commissaire Van Veeteren] (Kommissarien och tystnaden, 1997), roman, traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Samoy. [Paris], Éditions du Seuil, « Seuil Policier », 2007, 300 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Le Mur du silence. Une enquête du commissaire Van Veeteren. [Paris], Éditions Points, « Points Policiers », n°1990, 2008, 334 pages.

L'été est très chaud et le commissaire Van Veeteren, épuisé, se réjouit de partir bientôt en Crète lorsqu'un jeune inspecteur de la ville voisine dépassé par les événements sollicite son aide. Deux appels anonymes lui ont signalé la disparition d'une adolescente séjournant dans un camp de vacances. Bientôt, un premier cadavre est retrouvé dans la forêt. En fait de camp de vacances, Van Veeteren découvre plutôt une secte rigide, La Vie Pure, dirigée par un maître qui a tout pouvoir sur ses adeptes. Van Veeteren avance à tâtons dans un monde de silence avec pour seul guide son intuition. Le sinistre gourou de la communauté a le profil du parfait assassin, mais si la vérité était ailleurs ? (Présentation de l’éditeur) 


 

[FICHE LIVRE]Funestes carambolages [série commissaire Van Veeteren] (Carambole, 2005), roman, traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Samoy. [Paris], Éditions du Seuil, « Seuil Policiers », 2008, 298 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Funestes carambolages. Une enquête du commissaire Van Veeteren. [Paris], Éditions Points, « Points Policiers », n°2532, 2011, 376 pages.

« À son réveil, il éprouva d'abord un soulagement immense. Qui dura trois secondes. Très rapidement, il comprit que ce n'était pas un mauvais rêve. Mais bien la réalité. La pluie abondante, le petit tiraillement dans le volant, le fossé glissant, tout cela était réel. Comme le poids du corps dans ses bras et le sang qui s'écoulait dans la capuche. »

Un soir, un automobiliste ivre tue un jeune garçon sur la route. Il décide de prendre la fuite. Mais bientôt il reçoit une lettre anonyme d'un maître chanteur lui proposant d'acheter son silence. Pris de panique, l'homme est entraîné - et le lecteur avec lui - dans une spirale infernale. La police de Maardam se trouve confrontée à plusieurs crimes sordides sans liens apparents. Cruellement touché par l'un d'eux, le commissaire Van Veeteren, qui pensait enfin pouvoir profiter de sa retraite, reprend du service. Bientôt se dessine le profil d'un meurtrier hors du commun dont les actes portent la marque d'une logique noire et implacable. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Eva Moreno (Ewa Morenos fall, 2000), roman, traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy. [Paris], Éditions du Seuil, « Seuil. Policiers », 2011, 340 pages.

Qu'est-il arrivé à Mikaela Lijphart ? Après avoir rendu visite à son père interné depuis des années dans un hôpital psychiatrique à la suite d'un meurtre, la jeune fille disparaît mystérieusement. Pour l'inspectrice Eva Moreno, les vacances en tête à tête avec son nouveau fiancé prennent une tournure qu'elle n'avait pas envisagée. Elle se retrouve, malgré elle, impliquée dans la disparition de la jeune fille. Une première affaire, vieille de seize ans, concernant la mort mystérieuse d'une collégienne remonte petit à petit à la surface. Pourquoi certains témoignages primordiaux ont-ils été omis ? Pourquoi l'assassin prétendu continue-t-il à clamer son innocence ? Qui est ce cadavre enfoui à la hâte dans le sable ? En rouvrant cette affaire classée, Eva Moreno se lance dans une enquête étrange semée d'embûches et où tout semble se passer en terrain miné... (Présentation de l’éditeur) 



Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook