Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

NORDIN, Magnus

 

[SUÈDE] (1963). Enseignant avant de se consacrer entièrement à l'écriture, il a publié des thrillers et des romans d'horreur pour la jeunesse. Il joue aussi de la basse dans le groupe de rock Sonic Negros.

 

*** Bibliographie : Gudarnas ring (1999), Det fjärde offret (2001), Skuggvarelser (2002), Prinsessan och mördaren / La Princesse et l'assassin (2003), Huset vid vägens slut (2004), Förföljaren (2005), Svart drama (2006), Årstamördaren (2007), Tystnadens hus (2008), Djävulens märke (2009).

 

LIVRES (Traductions)

La Princesse et l'assassin (Prinsessan och mördaren, 2003), roman, traduit du suédois par Lucile Clauss et Maximilien Stadler. [Rodez], Éditions du Rouergue, « DoAdo, Noir », 2009, 256 pages.

Nina vient à nouveau de déménager. Son père lui a promis que c'était la dernière fois. Heureusement, tout a l'air tranquille dans cette banlieue de Stockholm. Elle en oublierait presque les rumeurs que même ses meilleures copines ont déversées sur elle, dans son précédent lycée. Jusqu'à cette grande fête donnée par une fille de la classe, dans le quartier le plus luxueux de la ville...

« Nina sortit dans le couloir et alla aux toilettes. Elle se rinça le visage à l'eau froide et se frotta pour enlever le mascara qui avait coulé le long de ses joues. Elle se moucha. Prit quelques profondes inspirations. Scruta son visage dans le miroir. Il paraissait transparent dans la lumière froide, comme s'il était en train de se dissoudre. Mais elle tiendrait le coupages. Elle devait tenir le coupages. »

Au deuxième assassinat, chacun va devoir abandonner ses mensonges et ses secrets. (Présentation de l’éditeur) 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook