Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

THEORIN, Johan

 

[SUÈDE] (1963). Journaliste, scénariste et romancier. Entièrement traduit en français.

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]L'Heure trouble (Skumtimmen, 2007), roman, traduit du suédois par Rémi Cassaigne. [Paris], Albin Michel, « Thrillers », 2009, 432 pages.

À l'heure trouble avant la tombée de la nuit, un enfant disparaît sans laisser de trace dans les brouillards d'une petite île de la Baltique. Vingt ans plus tard, une de ses chaussures est mystérieusement adressée à son grand-père. Qui a intérêt à relancer l'affaire ? Pourquoi toutes les pistes mènent-elles à un criminel mort il y a longtemps ? Dans une oppressante atmosphère de huis-clos, une étrange histoire de deuil, d'oubli et de pardon, hantée par les ombres du passé. N°1 des ventes en Suède, déjà traduit dans une dizaine de pays, ce suspense complexe et envoûtant a été élu Meilleur roman policier suédois 2007 par la Swedish Academy of Crime. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]L'Écho des morts (Nattfak, 2008), roman, traduit du suédois par Rémi Cassaigne. [Paris], Albin Michel, « Thrillers », 2010, 416 pages.

N°1 des ventes dans son pays, le Suédois Johan Theorin s'impose désormais comme un des maîtres du polar scandinave. Après L'Heure trouble, salué par la critique internationale, L'Écho des morts explore à nouveau l'atmosphère étrange de l'île d'Öland, où les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s'installer définitivement. Quelques jours après leur arrivée au cœur de l'hiver, Katrine Westin est retrouvée noyée et son mari sombre dans la dépression. Alors que d'inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface, la jeune policière chargée de l'enquête est vite convaincue qu'il ne s'agit pas d'un accident... Porté par l'écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s'entrecroisent dans un climat troublant, aux limites du fantastique. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Le Sang des pierres (Blodläge, 2010), roman, traduit du suédois par Rémi Cassaigne. [Paris], Éditions Albin Michel, « Thrillers », 2011, 460 pages.

Sur l'île d'Oland, de nouveaux venus s'installent dans le village de Stenvik : Vendela Larsson et son mari, un écrivain célèbre, Peter Mörner avec son fils et son père, le vieux marin Gerloff. Une légende raconte qu'une frontière, marquée par une ligne rouge dans la falaise sur laquelle sont construites leurs maisons, sépare les monde des trolls et celui des elfes et porte malheur. (Présentation de l’éditeur)

 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook