Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

EKMAN, Kerstin

 

[SUÈDE] (Risinge, 1933). Figure éminente de la littérature scandinave, critique littéraire et écrivain, elle a été élue à l’Académie suédoise des Arts et des Lettres en 1978. Elle en démissionne en 1989 pour protester contre l’absence de réaction de l’Académie lors de la fatwa lancée à l’encontre de Salman Rushdie. Dès les années 1960, Kerstin Ekman a enrichi le genre policier nordique de quelques romans très originaux.

 

*** Bibliographie (romans policiers) : 30 meter mord (1959), Han rör på sig (1960), Kalla famnen (1960), De tre små mästarna / Le Soleil ne se couche pas (1961), Den brinnande ugnen (1962), Dödsklockan (1963), Pukehornet / Hiver des mensonges (1967), Händelser vid vatten / Crimes au bord de l’eau (1993).

 

LIVRES (Traductions)

Le Soleil ne se couche pas (De tre sma mästarna [Les trois petits maîtres], 1961), traduit du suédois par Åsa Roussel. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Le Masque » n°1036, 1968, 192 pages, épuisé ; réédition : « Club des Masques », n°310, 1977, 192 pages, épuisé.

 

[FICHE LIVRE]Hiver des mensonges (Pukehornet, 1967), roman, traduit du suédois par Elena Balzamo. [Paris], Éditions Écriture, 2002, 234 pages.

Dans un quartier imaginaire de Stockholm, Pär, 41 ans, ex-rédacteur en chef d’un journal local, veille sur Agda Wallin, sa voisine âgée de 74 ans. Lors d’une sortie en forêt, Agda est victime d’une attaque d’apoplexie. Pär, au lieu d’alerter les autorités, se tait et simule la présence d’Agda, malgré les soupçons grandissants des locataires. Pär a-t-il tué Agda? Agda a-t-elle seulement existé? (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Crimes au bord de l’eau (Händelser vid vatten, 1993), roman, traduit du suédois par Marc de Gouvenain et Lena Grumbach. [Arles], Éditions Actes Sud, « Lettres scandinaves », 1995, 494 pages.

* Réédition :

[FICHE LIVRE]Crimes au bord de l’eau. [Arles], Éditions Actes Sud, « Babel. Noir », n°10, 2007, 622 pages.

À presque vingt ans d’intervalle, deux crimes ont été commis au bord d’un magnifique lac, tout au nord de la Suède, près de la frontière norvégienne. Coïncidence ? Malédiction ? Vengeance tardive ? De non-dits en soupçons, l’enquête sur le crime initial - deux jeunes touristes sauvagement assassinés dans leur tente par une belle nuit de la Saint-Jean – a piétiné pendant dix-huit ans, énigme irrésolue dont le mystère attirait les touristes... Désormais simples témoins ou parfaits suspects, les membres de l’attachante petite communauté villageoise sont tous de fervents amateurs de nature et donc, à leurs heures, des promeneurs au bord de l’eau... Construit sur le mode du thriller, Crimes au bord de l’eau est avant tout un roman très charnel qui met en scène des individus et un milieu. Ce milieu, c’est la nature dont Kerstin Ekman, comme dans Les Brigands de la forêt de Skule, célèbre passionnément la magie et la sensualité. Bruissante, froide ou brûlante, la forêt est ici un véritable théâtre où s’érotisent d’inquiètes rencontres, où s’obscurcissent les identités et les comportements, l’antique labyrinthe où se perd la logique des enquêtes... (Présentation de l’éditeur) 




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >