Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BORNEMANN, Ole

 

[DANEMARK] (1928 ou 1929). Journaliste indépendant à la radio danoise ainsi que pour plusieurs grands quotidiens comme Politiken et Information. Il a été le rédacteur en chef des magazines Mandes Blad et Alt for maend. En 1963, il quitte le Danemark pour s'installer à Saint-Paul-de-Vence, où pendant près de trente ans, il tient le restaurant La Brouette, avec son épouse Birgitte, avant de se consacrer, ces dernières années, à l'écriture de romans policiers. Il est âgé de soixante et onze ans lorsque son premier livre, Det sidste vidne / Le Dernier témoin est publié, pour lequel il reçoit le Prix du meilleur premier roman policier de l'année 2000, attribué par l'Académie Danoise du Roman Policier.

 

LIVRES (Traductions)

[FICHE LIVRE]Le Dernier témoin (Den sidste vidne, 2000), roman, traduit du danois par Bertrand Angleys. [Paris], Éditions Esprit Ouvert « Zones d’Ombre », 2002 ; 2007, 224 pages.

Dans une décharge publique de Villeneuve-Loubet, près de Nice, deux vagabonds découvrent le corps d'une jeune femme ayant été torturée avant d'être étranglée. En lançant un avis de recherche dans Nice-Matin, la police apprend que la victime, Caroline Tricot, était une jeune infirmière qui avait travaillé dans une clinique privée de Nice, célèbre pour avoir sauvé le président de la République d'un coma profond. Le commissaire Grissard, chargé de l'enquête, comprend vite que le meurtre de Caroline est lié à une très importante affaire politico-financière dont les ramifications le conduisent jusqu'au palais de l'Elysée. Rêvant depuis longtemps d'un grand coup qui lui permettrait de refaire sa vie en Amérique du Sud, il sent que la chance lui sourit enfin. L'enjeu est tellement important pour les diverses personnes impliquées qu'elles sont prêtes à lui verser des millions pour le réduire au silence. Le mécanisme raffiné, sanglant et extrêmement périlleux qui se met en route, ne laissera personne en sortir indemne. (Présentation de l’éditeur)

 

[FICHE LIVRE]Le Mort parle (Den Döde taler, 2001), roman, traduit du danois par Bertrand Angleys, Eva Berg Gravensten. [Paris], Éditions Esprit ouvert, « Zone d’ombre », 2002 ; 2007, 212 pages.

Un jeune millionnaire propriétaire d'une discothèque, un directeur d'un supermarché et une juge d'instruction parisienne envoyée sur la Côte pour enquêter sur la corruption dans les milieux politico-financiers sont tous les trois assassinés suivant le même scénario à quelques heures d'intervalle. A première vue, tout porte à croire que ces liquidations ont été commanditées par la Mafia, mais certains faits troublants indiquent au commissaire Borg et à l'inspecteur Clair, chargés de l'enquête, qu'ils sont en face des mêmes protagonistes que leur prédécesseur, le commissaire Grissard, de la Brigade criminelle de Nice. Avant de disparaître, celui-ci avait confié à un rédacteur de Nice-Matin qu'il avait déposé une cassette en lieu sûr et que, s'il lui arrivait malheur, les renseignements qui s'y trouvaient lui permettraient de démasquer les vrais coupables. En récupérant la cassette, le rédacteur Bianchini et le commissaire Borg se rendent compte qu'ils avancent sur un terrain extrêmement dangereux et qu'à tout moment la machine infernale risque d'exploser, car ils détiennent là l'identité de personnalités haut placées qui veulent faire sauter la République. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook