Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BODELSEN, Anders

 

[DANEMARK] (Frederiksberg, 1937). Journaliste, après quelques romans et nouvelles à l'audience confidentielle, connait un foudroyant succès avec ses romans policiers « néo-réalistes » et ses récits de science-fiction satiriques.

 

*** Bibliographie : De lyse nætters tid (1959), Villa Sunset (1964), Hændeligt uheld / Crime sans châtiment (1968), Tænk på et tal / Pense à un chiffre (1968), Frysepunktet / Le Point de congélation (1969), Ferie (1970), Straus (1971), Pigerne på broen (1972), Bevisets stilling (1973), Alt hvad du ønsker dig (1974), Operation Cobra (1975), Blæsten i Alleen (1975), Pengene og livet (1976), De gode tider (1977), År for år (1978), Borte, borte (1980), Over regnbuen (1982), Domino (1984), Revision (1985), Guldregn (1986), Mørklægning (1988), Byen uden ildebrande (1989), Rød september (1991), Farligt bryg (1993), Den åbne dør / Éclipse (1997), Varm luft (2009).

 

LIVRES (Traductions)

Crime sans châtiment (Hændelig uheld, 1968), roman traduit du danois par Raymond Albeck. [Paris], Éditions Stock, 1970, 256 pages, épuisé. * Réédition : Éditions La Guilde du livre, 1972, 296 pages, épuisé.

 

Pense à un chiffre (Tænk på et tal, 1968), roman, traduit du danois par Marguerite Diehl. [Paris], Éditions Stock, 1970, 192 pages, épuisé.

 

Le Point de congélation (Frysepunktet, 1969), traduit du danois par Raymond Albeck. [Paris], Éditions Stock, « Evasion », 1971, 192 pages, épuisé.

 

Éclipse (Den åbne dør, 1997), roman, traduit du danois par Ellen Erichsen et Michel Berjon. [Nantes], Éditions de L’Élan, 2003, 114 pages.

En 1954, Allan a dix-huit ans et est passionné d’astronomie. La dernière éclipse totale de soleil du siècle va alors avoir lieu fin juin, mais, pour assister au phénomène dans les meilleures conditions, il décide d’aller en Suède, dans le Småland, pour l’observer. Il réunit autour de son projet un certain nombre d’amis et de connaissances. L’éclipse a lieu et on constate alors que l’astre du groupe, la charismatique, la rayonnante Frida Lander, a disparu en même temps que le soleil. A-t-elle été assassinée, s’est-elle enfuie, s’est-elle simplement perdue dans la forêt suédoise ? La police enquête en vain. Quarante-deux ans plus tard, Frida n’est toujours pas réapparue et Allan écrit alors aux autres membres du groupe pour leur demander de lui donner leurs propres versions de ce qui est arrivé le jour de l’éclipse…

Anders Bodelsen expérimente, dans ce roman criminel original, une nouvelle façon de mettre le lecteur à contribution dans la résolution de l’énigme. C’est ainsi que l’on ne pourra comprendre la disparition de Frida qu’à travers les lettres qui constitue ce roman. L’écrivain fait ici preuve d’habileté et de subtilité dans la recherche de cette vérité toute relative, tout en créant une galerie de portraits et en évoquant des milieux différents, ainsi que leurs interactions. Il apparaît bien vite que la disparition de Frida est liée à une multitude de conflits sournois et inquiétants. Éclipse est à la fois un roman épistolaire et un polar. Et c’est aussi une chronique générationnelle, avec l’évocation des destins contrastés qu’ont connus les jeunes de l’après-guerre. (Présentation de l’éditeur)




Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >