Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

GRAHAME, Kenneth

GRAHAME, Kenneth
[ÉCOSSE] (Édimbourg, Écosse, 1859 – Pangbourne, Berkshire, Angleterre, 1932). Après ses études (St Edward's School, Oxforf), il entre à la Banque d’Angleterre, dont il deviendra secrétaire général en 1898. Essayiste et romancier, il a collaboré au National Observer et au Yellow Book.
Bibliographie : Pagan Papers (1893), The Golden Age (1895), Dream Days (1898), The Wind in the Willow (1908), The Cambridge Book of Poetry for Children, éd. (1916).

LIVRES (Traductions) 
Le Vent dans les saules (The Wind in the Willow, 1908), texte français de Laure Delattre ; illustrations de Ernest H. Sheppard. [Paris], Éditions Armand Colin, 1935, 256 pages, épuisé / Réédition : Éditions Armand Colin, « Colin-Maillard », 1953, 256 pages, épuisé.
[*] Nouvelle édition : Le Vent dans les saules, traduit de l'anglais par Jacques Parson ; illustrations de Owen Wood. [Paris], Éditions Gallimard, « La Bibliothèque blanche », 1967, 2 vol., 144 et 150 pages, épuisé / Rééditions : Éditions Gallimard, « 1000 soleils », 1980, épuisé / [Paris], CIL, 1987, 160 pages, épuisé / Illustrations de Ernest H. Shepard. Éditions Gallimard, 1993, 282 pages, épuisé.
[**] Nouvelle édition : Le Vent dans les saules, traduit de l’anglais par Gérard Joulié ; préface d’Alberto Manguel. [Paris], Éditions Phébus, « D’aujourd’hui. Étranger », 2006, 204 pages, 16.50 €

Soit les aventures – disons plutôt mésaventures – de quatre Mousquetaires pantouflards lancés bien imprudemment sur les routes du vaste monde, et qui trouvent le moyen, entre trouille verte et candide inconscience, de rendre des points à feu Don Quichotte soi-même. Le tout, pourtant, sans quitter de bien loin les bords humides et rassurants de leur chère rivière. Car nos quatre bretteurs malgré eux ont nom M. Mole (la Taupe), M. Water Rat (le Campagnol des berges), M. Badger (le Blaireau) et M. Toad (le Crapaud).
Nostalgie, nostalgie… Oui, c’est bien de cela qu’il est question au bout du chemin, même si l’on a beaucoup ri. C’est que Kenneth Grahame, grand enfant égaré dans le monde adulte, dégoûté par l’utilitarisme et par l’activisme ambiants (il n’était pas précisément ce qu’on appelle un homme de progrès), écologiste avant la lettre, ne se contente pas de nous rappeler que nos jeunes années sont ce vert paradis chanté par le poète. Il nous enjoint de ne jamais le perdre du regard, ce paradis, faute de quoi la porte risque de s’en refermer malignement dans notre dos sans que nous y prenions garde, nous privant de ce qu’un autre poète a appelé « la vraie vie », et ne nous laissant que nos larmes pour pleurer.

L’Âge d’or (The Golden Age, 1895), traduit de l’anglais par Léo Lack. [Bruxelles], Éditions La Centaine, 180 pages, épuisé.

Au royaume des enfants. 1, Jours de rêve (Dream days, 1898), traduit de l’anglais par Léo Lack. [Paris], Mercure de France, 1937, 202 pages, épuisé.

Jours de rêves, précédé de L’Âge d’or (Dream Days, 1898 ; The Golden Age, 1895), traduit de l’anglais par Léo Lack ; préface d’Eric Dussert. [Paris], Éditions Phébus, « D’aujourd’hui. Étranger », 2006, 280 pages, 19.50 €

Une enfance au bord de la rivière : celle de l’auteur visiblement, même s’il ne se nomme pas – et même s’il s’amuse (peut-être) à romancer un peu… On vit avec les animaux – et un peu comme eux –, on joue aux Indiens, aux pirates, on fréquente dragons et monstres. On se risque aux premières amours, on s’expose aux premiers conflits. On dévisage le monde navrant des adultes. Et l’on devine à la fin qu’une méchante porte va devoir se refermer sur tout cela…


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook