Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BUCHAN, John

BUCHAN, John
[ÉCOSSE] (Perth, Écosse, 1875 – Montréal, Canada, 1940). Fils d'un pasteur écossais. Il commence à écrire dès ses années d'Oxford. Tour à tour avocat, journaliste, secrétaire de Lord Milner en Afrique du Sud, conseiller littéraire, puis directeur de la maison d'édition Thomas Nelson & Son (qui publia bon nombre de ses livres en français) de 1906 à 1929, officier du renseignement pendant la Première Guerre, membre du Parlement (conservateur) de 1927 à 1935, cet impérialiste avéré a terminé sa carrière comme gouverneur général du Canada. À cette époque, il reçoit le titre de premier baron de Tweedsmuir. « Romancier abondant » (selon ses termes), il est l'auteur d'une centaine de livres, dont trente romans, sept recueils de nouvelles, douze biographies et treize livres d’histoire. Il obtient un énorme succès en 1915 avec son roman Les Trente-neuf marches, où il crée le personnage de Richard Hannay, ex-ingénieur des mines en Afrique du Sud et général de brigade mais surtout incorrigible détective amateur dans la plus pure tradition britannique (Les Trente-neuf marches, 1915 ; Le Prophète au manteau vert, 1916 ; La Troisième aventure de Mr Constance, 1919 ; Les Trois otages, 1924 ; L’Ile aux moutons, 1936). On lui doit également le personnage d'Edward Leithen (La Centrale d’énergie, 1916 ; John Macnab, 1925 ; Le Vingt-sixième rêve, 1926 ; The Gap in the Curtain, 1932 ; Sick Heart River, 1941), celui de Dickson McCunn, l’épicier à la retraite, dans une véritable saga écossaise (Huntingtower, 1924 ; Castle Gay, 1930 ; The House of the Four Winds, 1935) et un curieux roman sur un « leader maximo » nommé Castor (Le Camp du matin, 1929). Autobiographie : Memory Hold-the-Door, 1940.

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions)
* « Pour 6 pence d'aventures » (Sing a Song of Six Pence, nouvelle extraite du recueil The Runagates Club, 1928), traduit de l’anglais par Bruno Martin, dans Mystère Magazine n°263.
* « Dr. Lartius » (Dr. Lartius, nouvelle extraite du recueil The Runagates Club, 1928), traduit de l’anglais par Danièle Bondil, dans la revue Polar n°18, 1981.
* « L’abominable adversaire » (The Loathly Opposite, nouvelle extraite du recueil The Runagates Club, 1928), traduit de l’anglais par Jean-Claude Dieuleveux, dans Anthologie du Mystère 89. Les dernières nouvelles du crime, présentées par Jacques Baudou. [Paris], LGF (Librairie générale française), « Le Livre de poche » n°6561, 1989.

LIVRES (Traductions) 
No Man’s land. Les îles lointaines (extrait du recueil The Watcher by the Treshold and Other Tales, 1902 ; édition augmentée, 1918), traduit de l’anglais par Lauric Guillaud et Bernard Sellin ; avant-propos par Bernard Sellin ; postface par Lauric Guillaud. [Paris], Éditions Michel Houdiard, « Littérature anglaise », 2005, 128 pages, 13 €

Le romancier écossais John Buchan, influença des auteurs tels que H. P. Lovecraft, C. S. Lewis, J. R. R. Tolkien et G. Greene. Ce grand diplomate est surtout l'auteur de romans d'aventures, d'espionnage, fantastiques et historiques. Cet amoureux des légendes celtiques nous a aussi légué des nouvelles qui développent une vision magique de l'univers, et qui montrent à la fois sa fascination pour les îles mythiques du bout du monde (The Far Islands, 1899) et le thème du réveil des divinités anciennes.
Face au « Petit Peuple » de la légende, le héros est confronté à un monde ancien de mystère et de barbarie, No-Man's Land évoque la survie, sous la terre écossaise, des mystérieux Pictes, ces indigènes au corps tatoué qui furent jadis refoulés à l'intérieur des montagnes par les Scots, ancêtres des Écossais. Cette quête dans les ténèbres de la terre est aussi une plongée dans les abysses de l'histoire et une descente moderne aux enfers. Il n'est guère surprenant de trouver ce genre de thème chez l'écrivain écossais fasciné par un passé archaïque qui peut resurgir en des temps rationnels. La peur de la barbarie, de la « décivilisation », comme l'appelle Buchan, correspond à celle du retour des dieux païens.

Le Prêtre Jean (Prester John, 1910 ; publié aux États-Unis sous le titre The Great Diamond Pipe, 1910), roman, traduit de l’anglais par Paul Charneau. [Paris], Éditions Nelson, « Collection Nelson » n°197, s.d. (1922), 378-VI pages, cartes, épuisé.
* Rééditions : [Édimbourg], Éditions Nelson, « Grands récits illustrés », 1931, 252 pages, illus., épuisé / sous le titre Le Collier du Prêtre Jean : Précédé de « Manes Thecel Pares ou le regard de John Buchan », par Jean-Pierre Deloux. [Paris], NéO (Nouvelles éditions Oswald), « Le Miroir obscur », 1981, 224 pages, épuisé / Post-face de Jean-Pierre Deloux. [Paris], Éditions Christian Bourgois, « 10-18. Domaine étranger » n°2173, 1991, 352 pages, épuisé.

Salut aux coureurs d’aventures (Salute to Adventurers, 1915), sans nom de traducteur. [Paris], Éditions Nelson, s.d. (1925), 382 pages, épuisé.
* Rééditions : Introduction de Jean-Pierre Deloux. [Paris], NéO (Nouvelles éditions Oswald), « Fantastique / Science-fiction / Aventure » n°172-173, 1986, XII-378 pages, épuisé / Traduction révisée, précédée d'une introduction de l'éditeur (Jean-Pierre Sicre). [Paris], Éditions Phébus, « D’aujourd’hui », 1995, 272 pages, 20.58 €

Les Trente-neuf marches. Cycle « Richard Hannay » (The Thirty-Nine Steps, publié dans la revue Blackwood’s Magazine en 1915 ; première édition en volume en 1915), roman, traduit de l’anglais par Théo Varlet, (avec La Centrale d’énergie). [Paris], Éditions Nelson, « Collection Nelson » n°222, s.d. (1924), 380 pages, épuisé.
* Rééditions : dans John Buchan 1, présentation de François Rivière. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé / dans Les Romans qui ont inspirés Hitchcock, présentation de Claude Chabrol. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les intégrales du Masque », 1994, 1392 pages, épuisé / [Toulouse], Éditions Ombres, « Petite Bibliothèque Ombres », série « Les classiques de l’aventure et du mystère », 2007, à paraître.
[*] Nouvelle édition : Les Trente-neuf marches (avec Les Trois otages), traduit de l’anglais par Magdeleine Paz ; préface de Boileau-Narcejac. [Grenoble / Paris], Éditions Arthaud, 1962, 1979, 456 pages, épuisé.
* Rééditions : Préface de Francis Lacassin. [Genève], Edito-service / [Évreux], Cercle du bibliophile, « Les Classiques de l’espionnage », 1973, LXIII-220 pages, épuisé / [Paris], LGF (Librairie générale française), « Le Livre de poche. Policier » n°1727, 1975, 192 pages, épuisé / [Paris], ELJ (Éditions J'ai Lu), « Librio » n°96, 1995, 128 pages, épuisé / [Paris], Éditions Flammarion, « Castor poche. Senior » n°528, 1995, 228 pages, 5.50 €

Fortune faite en Afrique du Sud, Richard Hannay revient à Londres pour goûter pleinement une vie d'oisiveté. Ses plans sont boulversés par l'assassinat d'un homme dans son appartement. Le voici mêlé à une histoire d'espionnage, nous sommes à la veille de la Première Guerre mondiale.

La Centrale d’énergie. Cycle « Edward Leithen » (The Power House, publié dans la revue Blackwood’s Magazine, en 1913 ; première édition en volume en 1916), roman, traduit de l’anglais par Théo Varlet, (avec Les Trente-neuf marches). [Paris], Éditions Nelson, « Collection Nelson » n°222, s.d. (1924), 380 pages, épuisé.
* Rééditions : Préface de François Rivière. [Paris], NéO (Nouvelles éditions Oswald), « Le Miroir obscur » n°2, 1979, 176 pages, épuisé / [Paris], Éditions Christian Bourgois, « 10-18. Domaine étranger » n°2172, 1991, 192 pages, épuisé / [Toulouse], Éditions Ombres, « Petite Bibliothèque Ombres », n°88, série « Les classiques de l’aventure et du mystère », 1997, 160 pages, 9.50 €

Le Prophète au manteau vert. Cycle « Richard Hannay » (Greenmantle, 1916), roman, traduit de l’anglais par Marc Logé. [Paris], Éditions Nelson, « Collection Nelson » n°167, s.d. (1921), 382 pages, épuisé.
*Réédition : dans John Buchan 1. Présentation de François Rivière. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé.
[*] Nouvelle édition sous le titre : Le Manteau vert. Les aventures de Richard Hannay. Tome I, traduit de l’anglais par Gilles Malar et Marie-Louise Haclay. [Paris], Éditions Gallimard, « Policier-Club », 1964, 344 pages, épuisé.

La Troisième aventure de M. Constance. Les aventures de Richard Hannay. Tome II. Cycle « Richard Hannay » (Mr. Standfast, 1918), roman, traduit de l’anglais par Gilles Malar. [Paris], Éditions Gallimard, « Policier-Club », 1964, 416 pages, épuisé.
* Réédition : dans John Buchan 1. Présentation de François Rivière. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé.

Les Trois otages. Cycle « Richard Hannay »(The Three Hostages, 1924), roman, (avec Les Trente-neuf marches), traduit de l’anglais par Magdeleine Paz ; préface de Boileau-Narcejac. [Grenoble / Paris], Éditions Arthaud, 1962, épuisé.
* Rééditions : [Paris], LGF (Librairie générale française), « Le Livre de poche. Policier » n°1724, épuisé / dans John Buchan 1. Présentation de François Rivière. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé.

Le Vingt-sixième rêve. L’aire de danse. Cycle « Edward Leithen » (The Dancing Floor, 1926), roman, traduit de l’anglais et postfacé par Francis Bourcier ; précédé de « À propos de Lord Tweedsmuir », par François Rivière. [Paris], NéO (Nouvelles éditions Oswald), « Fantastique / Science-fiction / Aventure » n°, 1983, épuisé.
* Réédition : [Paris], Éditions Christian Bourgois, « 10-18. Domaine étranger » n°2190, 1991, 320 pages, épuisé.

Le Camp du matin. Cycle « Richard Hannay »(The Courts of the Morning, 1929), roman, traduit de l’anglais par Max Roth et Jean-Pierre Harrison ; préface de Jacques Bergier. [Grenoble / Paris], Éditions Arthaud, 1963, 480 pages, épuisé.
* Rééditions : [Paris], LGF (Librairie générale française), « Le Livre de poche » n°3212, 1966, épuisé / [Kapellen, Belgique], Éditions Beckers, « Collection du XXe siècle, 1968, 2 vol., 312 et 270 pages, épuisé.

L’Île aux moutons. Cycle « Richard Hannay »(The Island of Sheep, 1936 ; publié aux États-Unis sous le titre The Man from the Norlands, 1936), roman, traduit de l’anglais par Jean-Michel Alamagny, dans John Buchan 1. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé.

Édition collective
John Buchan 1. Présentation de François Rivière. [Paris], Librairie des Champs-Élysées, « Les Intégrales du Masque », 1994, 1184 pages, épuisé.
[Contient : « John Buchan ou les fantômes de Lord Tweedsmuir », par François Rivière - Les Trente-neuf marches (The Thirty-Nine Steps, 1915), traduit de l’anglais par Théo Varlet - Le Prophète au manteau vert (Greenmantle, 1916), roman, traduit de l’anglais par Marc Logé - La Troisième aventure de M. Constance (Mr Standfast, 1919), traduit de l’anglais par Gilles Malar - Les Trois otages (The Three Hostages, 1924), traduit de l’anglais par Magdeleine Paz - L’Île aux moutons (The Island of Sheep, 1936), roman, traduit de l’anglais par Jean-Michel Alamagny].

ÉTUDE :
* Polar n°18. [Paris], 1981, épuisé
[Contient un « Dossier John Buchan » (p.3-29) : Présentation, par François Guérif ; « Salut à un coureur d’aventures », par Jean-Pierre Deloux ; Bibliographie ; Filmographie ; nouvelle (voir ci-dessus).


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée littéraire

    524 romans dont 336 français et 188 étrangers sont attendus en librairie entre la mi-août et la fin octobre pour la rentrée littéraire la plus resserrée depuis 20 ans. A cette occasion, nous vous proposons un petit tour d’horizon des livres qui ont déjà retenu notre attention et qui pour certains se trouveront dès la fin de l’été sur notre table conseils.

    28 août 2019

    >> Lire la suite

Facebook