Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

ARMSTRONG, Campbell

ARMSTRONG, Campbell
[ÉCOSSE] (Glasgow, Écosse, 1944). Après des études de philosophie à l'université du Sussex, il a ensuite vécu pendant vingt ans aux États-Unis. Il a animé des ateliers d'écriture à la State University of New York et est devenu un auteur de thrillers à succès (notamment la série Jig). Il vit aujourd'hui près de Dublin. Tu iras en enfer (The Bad Fire, 2001), inspiré par un douloureux épisode personnel, est le premier titre d'une série qui introduit Lou Perlman, le flic juif de Glasgow.
Bibliographie : Assassins & Victims (1968), The Punctual Rape (1969), Death's Head (1971, 1993), Asterisk (1976, 1992), Brainfire (1977), The Wanting (1978), Mr. Apology (1979), Letters from the Dead (1980), Dressed to Kill (1980), Raiders of the Lost Ark (1981), Jig (1987), Mazurka (1988), White Light (1988), Mambo (1989, 1990), Asterisk Destiny (1991), Agents of Darkness (1991), Concert of Ghosts (1992, 1994), Slattery's Rose (1993), Jigsaw (1994), Heat (1994, 1996), Blackout (1996, 1998), Silencer (1997), The Trader's Wife (avec Thomas Weldon, 1997), The Surgeon's Daughter (avec Thomas Weldon, 1998), Deadline (2000), All That Really Matters (2000), I Hope You Have a Good Life. A True Story of Love, Loss and Redemption (2000, 2002), The Bad Fire (2001), The Last Darkness (2002), White Rage (2004), Butcher (2006).

LIVRES (Traductions) 
Roulette russe (avec Thomas Weldon, The Trader's Wife, 1997), roman, traduit de l'anglais par Thierry Piélat. [Paris], Éditions des Presses de la Cité, 1999, 396 pages, épuisé.

Tu iras en enfer. Série « Lou Perlman » (The Bad Fire. The Glasgow Novels 1, 2001), roman, traduit de l’anglais par Philippe Bonnet et Arthur Greenspan. [Paris], Éditions du Masque, « Grand Format », 2004, 428 pages, 20,50 €
* Réédition : [Paris], Éditions Poket, « Pocket. Thriller » n°12320, 2006, 466 pages, 7 €

Enfant, quand ses parents ont divorcé, Eddie Mallon est parti vivre en Amérique avec sa mère. Sa sœur Joyce est restée en Écosse avec leur père Jackie. Trente ans plus tard, la nouvelle de la mort de Jackie, abattu à la sortie d'un pub, ramène brutalement Eddie au pays natal. Dans les rues de Glasgow qu'il ne reconnaît plus et où règne une chaleur inhabituelle, Eddie s'obstine à rechercher le meurtrier malgré l'hostilité de la police locale. Et comprend vite que Jackie dissimulait des activités plus que louches derrière son commerce de brocanteur. Celui dont il aurait tant voulu être fier n'était pas un type bien. Avec le seul soutien du sergent Lou Perlman, un ours mal léché dont l'expérience et la sagacité se révéleront précieuses, Eddie va découvrir une machination d'une ampleur inattendue. En même temps que ses illusions, c'est son enfance qui sombre à jamais. Le voyage au pays des racines s'achève dans l'amertume. Glasgow tient le premier rôle dans ce roman noir traversé d'éclairs de tendresse et de nostalgie, remarquable par son atmosphère.

L'Ombre du frère. Série « Lou Perlman » (The Last Darkness. The Glasgow Novels 2, 2002), roman, traduit de l'anglais par Philippe Rouard. [Paris], Éditions du Masque, « Grand Format », 2005, 356 pages, 20.50 €

Le sergent Lou Perlman développe ici sa véritable stature : cinquante-six ans, bourru, solitaire, incisif et sentimental, il refuse toute promotion pour être libre de fouiner sur le terrain. Sous la pluie glaçante de décembre, Lou enquête sur le mystérieux pendu de la gare centrale et sur les activités criminelles d'un garçon d’origine apparemment arabe qui a débarqué en ville pour accomplir une mission sacrée. De meurtre en meurtre, en passant par un Indien connu pour ses activités politiques et convaincu de malversations, se dessine le détournement de fonds de l'organisation Nexus pour la paix, opéré par une bande de Glasgow. Constatant avec horreur que son frère Colin est dans le coup, Perlman s'efforce de cacher la vérité à sa belle-sœur Miriam, qu'il aime en secret. Déchiré par des sentiments contradictoires - amour et honneur, conscience professionnelle et loyauté familiale, Perlman apparaît comme un flic intègre, tourmenté par le Mal et ses nouveaux visages.

Colère blanche Série « Lou Perlman » (White Rage. The Glasgow Novels, 3, 2004), roman, traduit de l'anglais par Alexis Champion. [Paris], Éditions du Masque, « Grand Format », 2006, 376 pages, 20.50 €

Obsédé par le meurtre de son frère Colin, abattu en pleine rue par le conducteur d’une Bentley, Lou Perlman fait une fixation sur Leo Kelroy, truand à l’ancienne qui gère divers business et possède une Bentley. Par ailleurs, son enquête sur plusieurs meurtres racistes à Glasgow lui fait découvrir l’existence d’un groupe baptisé « Colère blanche », qui milite pour une Angleterre propre, débarrassée de sa racaille. Lou lutte contre sa hiérarchie et une Special Branch dirigée par un imbécile pour traquer à sa manière le meurtrier de son frère, ainsi que l’auteur de ces crimes. Son énergie, sa rigueur morale et son obstination alimentée par un flair exceptionnel lui permettront de découvrir la vérité. Mais à quoi bon ? Le coupable ne paiera pas. Une fin certes dérangeante pour l’amateur de polars, mais douloureusement réaliste.


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook