Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

SMOLLETT, Tobias

SMOLLETT, Tobias
[ÉCOSSE] (Dalquharn, Dumbartonshire, Écosse, 1721 – Livourne, Italie, 1771). Tobias George Smolett. Chirurgien de la marine, après la campagne de Carthagène (1741), il se rend en Jamaique, où il épouse la fille d'un planteur, puis se fixe à Londres. Romancier et dramaturge, il adapte le picaresque dans la langue anglaise. Il traduisit Gil Blas et Don Quichotte (1755), fit paraître un périodique littéraire, The Critical Review (1756), entreprit une Histoire d'Angleterre (1758), réunit et rédigea en partie un recueil de récits de voyage en sept volumes et composa une Histoire universelle (1768-69). En 1760, il lança le British Magazine et en 1762, The Briton. Il s'attaqua ensuite à une traduction de Voltaire en trente-huit volumes. En 1763, il voyage en France et en Italie et publie des impressions fort maussades.
« Des aventuriers sans scrupules, des aventures libertines parfois scatologiques, le goût de l'agression masochiste, mais aussi une sentimentalité diffuse et une pitié pour les victimes d'une société emballée : un précurseur du réalisme à la Dickens. »
Bibliographie (extrait) : The Regicide, or James I of Scotland (théâtre, 1739, éd. 1749), The Adventures of Roderick Random (roman, 1748), The Adventures of Peregrine Pickle (roman, 1751), The Adventures of Ferdinand, Count Fathom (roman, 1753), Travels (1756), The Reprisal, or, The Tars of Old England (théâtre, 1757), Complete History of England deduced from defeat of Julius Caesar to the Treaty of Aix-la-Chapelle, 1748 (1758), The Life and Adventures of Sir Launcelot Greaves (roman, 1762), Travels through France and Italy (voyage, 1766), An Universal Story (1768-69), The History and Adventures of An Atom (satire, 1769), The Expedition of Humpry Clinker (roman, 1771).
Plusieurs traductions aux XVIIIe et XIXe siècle (toutes épuisées) : Aventures de Roderick Random (The Adventures of Roderick Random, 1748), traduit de l'anglais par Philippe Hernandez/Fernandez et Philippe-Florent Puiseux. À Londres, chez Jean Nouse, libraire (en fait à Paris, chez Jean-Baptiste Langlois), 1761, 3 vol. ; 1762, 2 vol. (ces deux éditions mentionnent Henry Fielding comme auteur) ; réédition sous le titre Roderick Random. [Genève], Noufer, De Rodon et cie, 1782, 2 vol. / [Reims], Cazin, 1784, 4 vol. V- Histoire et aventures de Sir William Pickle (The Adventures of Peregrine Pickle, 1751), traduit de l'anglais par François-Vincent Toussaint. À Amsterdam (en réalité à Paris), 1753, 4 vol. ; 1776, 2 vol. - Fathom et Melvil (The Adventures of Ferdinand, Count Fathom, 1753), traduit de l'anglais par T. P. Bertin. [Paris], Imprimerie de Gueffier, 1797, 2 vol. -  Les Aventures de Sir Launcelot Greaves (The Life and Adventures of Sir Launcelot Greaves, 1762), traduit de l'anglais par M. de F***. [Paris], P. Louis, 1824, 4 vol. - Voyages d'une famille galloise (The Expedition of Humpry Clinker, 1771), traduit de l'anglais par Mlle R. 1792 / Voyages de Humphry Clinker, traduit de l'anglais par Mervé. [Paris], Pillet aîné, 1826, 4 vol.

LIVRES (Traductions contemporaines) 
Aventures de Roderick Random (The Adventures of Roderick Random, 1748), roman, traduit de l'anglais et préfacé par Pierre-François Caillé. [Paris], Éditions Stock (Delamain et Boutelleau), « Bibliothèque anglaise », 1948, 542 pages, épuisé.
[*] Nouvelle édition sous le titre Roderick Random, traduit de l’anglais par José-André Lacour. [Paris], Éditions Robert Laffont, 1964, 440 pages, épuisé.
* Rééditions : [Paris], Néo (Nouvelles Éditions Oswald), « L’internationale », 1980, 440 pages, épuisé / [Monaco / Paris], Éditions du Rocher, « Alphée », 1990, 440 pages, épuisé.
[**] Nouvelle édition sous le titre L'Aventurier, traduit de l'anglais par Gustave Van der Veken. [Kalmhout, Belgique], Éditions Walter Beckers, 1969, 344 pages, épuisé.

La Carrière d’un vaurien, (The Adventures of Ferdinand, Count Fathom, 1753), roman, traduit de l’anglais par André Fayot. [Paris], Éditions José Corti, « Domaine romantique », 1999, 476 pages, 22.11 €

Généreuse et bonne fille comme le sont les mythologies, la légende du cinéma prête à différents réalisateurs la conviction que plus fouillé et plus parfait sera le personnage du « méchant », meilleur sera le film tout entier au bout du compte. Si l'on admet en outre qu'on ne fait pas de bonne littérature avec de bons sentiments, l'idée peut se transposer tout naturellement au roman, et on conviendra alors qu'avec Ferdinand, comte Fathom, Smollett a réussi à peindre un scélérat plus noir, plus révoltant et plus détestable que dans aucune de ses autres œuvres, qui pourtant n'en manquent pas, et comme il en est peu dans toute la littérature.
Car aucune bassesse ne l'arrête : mensonge, escroquerie, vol des plus faibles de la société ou de ceux qui se sont montrés généreux avec lui, tentative de viol ou séduction de filles et de femmes qu'il abandonne sitôt déshonorées, pour les raisons les plus sordides. Ce n'est pourtant pas l'ambition sociale proprement dite qui le fait. avancer, mais à la fois la vanité, la sensualité, l'amour de l'argent et un fond de perversité. Rien à voir avec son presque contemporain de fiction Barry Lyndon, dont les manières gardent au moins l'apparence de la correction.
Si les aventures où Fathom entraîne, le lecteur de ses prétendus mémoires n'ont pas la belle ordonnance du classicisme, elles sont chaotiques comme la vie, prenantes et divertissantes comme elle pour qui ose s'y abandonner, et le ton souvent ironique ou sarcastique de l'auteur leur donne une vivacité, un entrain réjouissants et communicatifs. Si le souci moral n'est pas absent, en particulier dans le dénouement, c'est d'évidence le plaisir de lecture qui prime.

Les Aventures de sir Launcelot Greaves (The Life and Adventures of Sir Launcelot Greaves, 1762), traduit de l’anglais par Serge Soupel. [Paris], Éditions Joëlle Losfeld, 1996, 320 pages, 21.50 €

Sir Launcelot Greaves, à l'instar de son modèle Don Quichotte, quitte le domaine de ses ancêtres, muni d'un heaume et d'une armure. Il part sur les routes de l'Angleterre du XVIIIe siècle. Comme son héros, il a un écuyer (plus couard que Sancho), et il poursuit le souvenir d'une belle jeune fille, sa fiancée, qui a disparu.
En marge du chef-d'œuvre de Cervantès (qu'il traduisit en anglais), Tobias Smollett écrivit à son tour un roman d'aventures savoureuses, parodiques, abondant en scènes de genres qui promènent le lecteur des salles d'auberges enfumées aux grands chemins semés de dangers, à la rencontre d'une Angleterre rurale croquée avec mordant et un brio réjouissant.

Lettres de Nice. Sur Nice et les environs. Registre du temps, novembre 1763 - mars 1765 (extrait de Travels through France and Italy, 1766), traduit de l’anglais par Edouard Pilatte et Jacqueline Engert. [Spéracèdes, Alpes-Maritimes], Éditions Tac Motifs, 1993, 208 pages, épuisé.

Voyages à travers la France et l’Italie (Travels through France and Italy, 1766) traduit de l’anglais par André Fayot. [Paris], Éditions José Corti, « Domaine romantique », 1994, 394 pages, 22.87 €

Avec ces Voyages à travers la France et l’Italie (1766), le lecteur français va découvrir à la fois un classique de la littérature de voyage et l’œuvre d’un auteur important du XVIIIe siècle anglais que la France n’a jamais vraiment reconnu. En tant que romancier, Smollett souffre de l’ombre que lui fait Fielding, son aîné de quatorze ans, à qui ses premiers éditeurs français attribuèrent d’ailleurs expressément Roderick Random, pour profiter sans doute de la notoriété de l’auteur de Tom JonesLes Aventures de Roderick Random, de Smollett, date de 1748. Comme auteur de récit de voyage, c’est Sterne qui lui porte tort, et de façon bien plus délibérée puisque le Voyage sentimental fut écrit en réaction aux Voyages à travers la France et l’Italie, pour moquer les récriminations de leur auteur et que leur succès ne résista pas à l’attaque. Pourtant le livre de Smollett n’est pas inférieur à celui de Sterne, il n’a simplement rien de commun avec lui. Son intérêt ne tient pas à l’écriture, mais à sa formidable valeur documentaire, à la somme de renseignements récoltés sur le vif qu’il contient, sur les transports terrestres avant le chemin de fer, la mode dans le Paris de Louis XV ou les ancêtres du prince de Monaco, les mœurs des Niçois, la médecine à Montpellier aussi bien que sur les aménagements du port de Boulogne. Quant à la légendaire mauvaise humeur de Smollett, si elle n’était l’effet de sa sincérité et de son obstination à dire en toute occasion son opinion sans ambages, on pourrait y voir un superbe procédé littéraire, car elle donne à tout le récit un ton subjectif extraordinairement vivant ; c’est elle qui fait le style du livre. Partout on y sent la forte personnalité de l’auteur, et peu à peu se dessine avec une étonnante netteté un caractère qui rend la lecture des Voyages à travers la France et l’Italie singulièrement attachante.

L’Expédition de Humphry Clinker (The Expedition of Humpry Clinker, 1771), roman, traduit de l’anglais par Jean Giono et Catherine d’Ivernois. [Paris], Éditions Gallimard, 1955, 416 pages, épuisé.
[*] Nouvelle édition : L’Expédition de Humphry Clinker, roman, traduit de l’anglais par Sylvie Kleiman-Lafon. [Paris], Éditions Phébus, « Domaine romanesque », 2006, 432 pages, 22 €

Ce chef-d'œuvre absolu du roman picaresque anglais écrit par Tobias Smollett - l'un des sommets de l'humaine vachardise -, aura dû attendre la présente traduction pour être enfin accessible aux lecteurs de langue française dans une version fidèle et complète (l'édition précédente, due à Jean Giono, avait été écourtée).
Un gentleman-farmer mécontent des progrès du monde voyage à travers l'Angleterre et l'Écosse en compagnie de sa vieille fille de sœur (désespérément en quête d'un mari), de son neveu (un garçon un peu trop raisonnable) et de sa nièce (plutôt déraisonnable, elle)... escorté par l'indispensable Humphry Clinker, valet philosophe et débrouillard qui pratique avec un égal talent la fidélité à ses maîtres et l'impertinence.
Un roman par lettres, genre joyeusement revisité pour l'occasion. Rien de plus méchant, de plus drôle, que ce faux récit de voyage prétexte à mille et un règlements de compte (avec l'argent roi, l'enlaidissement du monde par le génie mercantile, la vulgarité triomphante...). Rien, surtout, de plus actuel...
Selon William Thackeray, le « père » de Barry Lyndon, nous avions affaire à l'« histoire la plus désopilante écrite de main humaine depuis qu'est né l'art délectable du roman ».

ÉTUDES
* Eugène Joliat, Smollett et la France. [Paris], 288 pages, 1935, épuisé / Reprint fac-similé : [Genève], Éditions Slatkine, 1974, 288 pages.

* Paul-Gabriel Boucé, Les Romans de Smollett. [Paris], Éditions Didier-Érudition, « Publications de la Sorbonne. Littérature » 1, 1971, 460 pages, 51 €

* Denise Bulckaen, Les Personnages secondaires dans les romans de Smollett. [Paris], Éditions Didier-Érudition, « Études anglaises » 96, 1992, 416 pages, 38 €

* Jacqueline Labrude Estenne, Médecins et médecine dans l'œuvre romanesque de Tobias Smollett et Laurence Sterne. [Paris], Presses Sorbonne nouvelle, « Thèses de l'Université de Paris III », 1995, 460 pages, 42.69 €

* Jean Vivies, Le Récit de voyage en Angleterre au XVIIIe siècle. De l'inventaire à l'invention (James Boswell, Samuel Johnson, Laurence Sterne, Tobias Smollett). [Toulouse], Presses universitaires du Mirail, « Interlangues. Littératures », 1999, 192 pages, 19.05 €


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook