Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

SMITH, Alexander McCall

SMITH, Alexander McCall
[ÉCOSSE] (Rhodésie [aujourd'hui Zimbabwe], 1948). Après avoir vécu quelques années au Swaziland puis au Botswana où il a contribué à l’organisation de la première école de droit et dont il a rédigé le Code pénal, il vit aujourd'hui à Édimbourg. Il y exerce les fonctions de professeur de droit appliqué à la médecine et est parallèlement membre du Comité international de bioéthique à l’Unesco. Il a publié une cinquantaine d’ouvrages en tout genre, allant du manuel juridique au précis de grammaire portugaise, des romans, des nouvelles et de nombreux livres pour enfants. Il est notamment l'auteur des aventures de Mma Ramotswe, première femme détective du Botswana et d'une série consacrée aux enquêtes d’Isabel Dalhousie, présidente du club des philosophes amateurs d’Édimbourg..

LIVRES (Traductions) 
Le Meilleur hamburger du monde (The Perfect Hamburger, 1984), roman, traduit de l’anglais par Myriam Borel. [Paris], Éditions Flammarion, « Castor poche junior » n°845, 2001, 64 pages, épuisé.

Akimbo et les éléphants. Série « Akimbo » 1 (Akimbo and the Elephants, 1990), traduit de l’anglais par Stéphane Carn ; illustrations de Peter Bailey. [Paris], Éditions Gallimard jeunesse, « Folio cadet » n°474, 2006, 96 pages, 5.10 €

Akimbo vit avec ses parents près d'une grande réserve africaine. Un jour, alors qu’il accompagne son père et les rangers en tournée de surveillance, ils découvrent une éléphante abattue dont on a volé les défenses. Akimbo a même le temps d’apercevoir son éléphanteau qui s’enfuit. Bouleversé et révolté, le jeune garçon décide de s’attaquer aux braconniers et échafaude à l’insu de ses parents un terrible plan. Il infiltre le réseau des malfaiteurs et participe à une expédition nocturne…

Où sont mes cinq tantes sans tête (The Five Lost Aunts of Harriet Bean, 1990), roman, traduit de l’anglais par Claire Martel ; illustrations de Valérie Nylin. [Paris], Éditions Pocket, « Pocket jeunesse » n°491, 1999, 130 pages, épuisé.

Mma Ramotswe détective. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 1 (The N°1 Ladies' Detective Agency, 1998), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3573, 2003, 250 pages, 6.90 €

Divorcée d’un mari trompettiste porté sur la bouteille, Precious Ramotswe est bien décidée à ne plus céder aux mirages de l’amour ! J. L. B. Matekoni, gentleman garagiste, lui fait pourtant les yeux doux mais l’inénarrable « Mma » a un projet en tête… Un beau jour, elle se jette à l’eau et ouvre à Gaborone, capitale du Botswana, son pays bien-aimé, la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de son assistante, Mma Makutsi, elle déclare la guerre aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne. Ne reculant devant aucun danger, elle s’attaquera même à la sorcellerie, le grand tabou de l’Afrique. Mma Ramotswe mène ses enquêtes tambour battant, sous les yeux de son soupirant favori… et pour notre plus grand plaisir.

Les Larmes de la girafe. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 2 (Tears Of the Giraffe, 2000), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3574, 2003, 238 pages, 6.90 €

Depuis qu'elle a ouvert la première agence de détectives au féminin du Botswana, la très pulpeuse Mma Ramotswe a trouvé le bonheur.. D'autant qu'entre deux enquêtes à mener, elle doit penser à son prochain mariage avec le plus courtois et le plus généreux des hommes, Mr. J. L. B. Matekoni. Se méfiera-t-elle assez de la bonne acariâtre ? Regrettera-t-elle la promotion de Mma Makutsi au poste d'assistante-détective ? Se remettra-t-elle de ses soudaines responsabilités de mère de famille ? En tout cas, elle réussira à rendre le sourire à une mère qui l'avait perdu depuis dix ans..

Vague à l'âme au Botswana. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 3 (Morality for Beautiful Girls, 2001), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3637, 2004, 250 pages, 6.90 €

Mma Ramotswe, unique femme détective du Botswana, a du souci à se faire. Les finances de l’Agence n°1 des Dames Détectives et le moral de son fiancé, Mr J. L. B. Matekoni, sont au plus bas. Sans compter cette enquête pour le moins délicate qu’elle doit mener loin de Gaborone dans la famille d’un membre du gouvernement ! Heureusement, la très efficace Mma Makutsi, secrétaire émérite de l’Agence et assistante détective, prend les choses en main. Promue directrice par intérim du garage de Mr J. L. B. Matekoni, elle remet tout en ordre, dirige les apprentis à la baguette et trouve encore le temps de faire son travail de détective dans le milieu trouble et superficiel des concours de beauté. Au Botswana, lorsque les femmes s’en mêlent, tout finit par s’arranger !

Les Mots perdus du Kalahari. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 4 (The Kalahari Typing School for Men, 2002), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3718, 2004, 224 pages, 6.90 €

L’Agence N°1 des Dames Détectives du Botswana résistera-t-elle à la concurrence depuis qu’à deux pas trône au frontispice d’un établissement flambant neuf un slogan bagarreur : « Confiez vos investigations à un HOMME » ? Une provocation qui ne trouble pas la légendaire sérénité de Mma Ramotswe. Qui mieux qu’elle connaît l’âme bigarrée du Botswanais ? Quel homme, fût-il un puits de science, saurait percer à jour l’alchimie fragile des sentiments humains ? Car Precious Ramotswe n’est pas seulement perspicace, elle est aussi un brin chamane. Les timbres, les couleurs, les odeurs de la ville et de la brousse, tout de l’Afrique noire parle à cette dame étonnante. Et c’est pour cela qu’on vient la voir.

La Vie comme elle va. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 5 (The Full Cupboard of Life, 2003), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3688, 2005, 236 pages, 6.90 €

Tout va pour le mieux au bureau de l’Agence N°1 des Dames Détectives. Certes, les clients ne se bousculent pas, mais rien d’alarmant à cela. Pendant que Mma Makutsi savoure sa récente promotion en qualité d’assistante-détective, Mma Ramotswe profite de ce répit pour méditer sur l’avenir de son pays. Seule ombre au tableau : J. L. B. Matekoni, son fiancé, tarde à formuler sa demande en mariage.. Mais voici que les affaires reprennent en la personne de Mma Holonga. Cette grande dame de Gaborone cherche mari, comment savoir toutefois si ses soupirants en veulent à son cœur ou à son argent ?

En charmante compagnie. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 6 (In the Company of Cheerful Ladies, 2004), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3820, 2005, 282 pages, 7.30 €

Une atmosphère inhabituelle plane sur l’Agence N°1 des Dames Détectives et le Tlokweng Road Speedy Motors, désormais réunis en une seule échoppe, depuis que Mma Ramotswe a perdu sa joliesse légendaire. Pourtant, les affaires marchent bien. L’agence jouit d’une grande réputation, à tel point que Mma songe à embaucher. Certes, les déboires sentimentaux de Mma Makutsi préoccupent les habitants de Zebra Drive. Le scandale provoqué par le départ tonitruant du jeune apprenti Charlie, qui vient de claquer la porte du garage au bras d’une riche rombière, a secoué tout le monde. Mais c’est autre chose qui tourmente Mma : un fantôme surgi du passé arpente depuis quelques jours les rues de Gaborone.

Le Club des philosophes amateurs. Série « Sunday Philosophy Club » 1 (The Sunday Philosophy Club, 2004), roman, traduit de l’anglais par François Rosso. [Paris], Éditions des 2 Terres, 2005, 256 pages, 18.50 €
* Réédition : [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°3931, 2006, 300 pages, 7.30 €

Isabel Dalhousie, quadragénaire célibataire, financièrement indépendante et rédactrice en chef de la très respectée Revue d’éthique appliquée, préside aussi le club des philosophes amateurs d’Édimbourg. Isabel s’intéresse à des problèmes qui, à parler franc, ne la regardent en aucune façon - à commencer par ceux qui sont du ressort de la police.
Une soirée à l’opéra est toujours un moment de repos et de sérénité. Mais lorsqu’à la fin de la représentation, un jeune homme en tombant d’un balcon meurt à ses pieds, elle sait que ce n'est pas pour ses beaux yeux. Toujours prête à s’interroger sur l’éthique de ses actes et de ceux de ses contemporains, cette adepte de la vérité ne croit pas un instant à la thèse de l’accident. Miss Dalhousie va alors découvrir que même la tranquille capitale écossaise est désormais gagnée par les appétits modernes, aussi voraces qu’immoraux.

La Femme qui épousa un lion (The Girl Who Married a Lion, and Other Tales from Africa, 2004), nouvelles, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Domaine étranger » n°3877, 2006, 168 pages, 6.90 €

Alexander McCall Smith raconte depuis de nombreuses années la beauté et la poésie de l’Afrique australe et de ses habitants. De cette région sauvage où il est né et où il a grandi, il rapporte aujourd’hui des contes recueillis à la source de la très riche tradition orale du Zimbabwe et du Botswana. Avec l’humour et la tendresse qui caractérisent la plume enchantée de cet « Écossais d’Afrique », c’est toute la magie et la générosité de la savane africaine et de ceux qui la peuplent qui revit au fil des pages. « Tout à coup, la tristesse s’envole et l’on sent de nouveau son cœur déborder », à la lecture de ces histoires venues d’une époque immémoriale où les animaux parlaient et où les hommes vivaient en harmonie avec la nature.

Amis, amants, chocolat. Série « Sunday Philosophy Club » 2 (Friends, Lovers, Chocolate, 2005), roman, traduit de l’anglais par Martine Skopan. [Paris], Éditions des 2 Terres, 2006, 250 pages, 18.50 €

En l’absence de Cat, invitée à un mariage en Italie, Isabel Dalhousie, rédactrice en chef de la Revue d’éthique appliquée, s’occupe de l’épicerie de sa nièce. Elle rencontre un homme qui vient de subir une greffe du cœur et se retrouve hanté par le souvenir d’événements qui ne lui sont jamais arrivés. Pour elle, il s’agit d’un débat philosophique : le cœur est-il le siège de l’âme ? Ces souvenirs ont-ils un quelconque rapport avec la mort du donneur ? Par ailleurs, elle se méfie de ce bel Italien que Cat ramène à Édimbourg. Et pourtant, quel charme ! Voilà deux mystères à résoudre, et Isabel va s’y attacher !

Akimbo et les crocodiles. Série « Akimbo » 2 (Akimbo and the Crocodiles Man, 2005), traduit de l’anglais par Stéphane Carn ; illustrations de Peter Bailey. [Paris], Éditions Gallimard jeunesse, « Folio cadet » n°486, 2007, 96 pages, 5.10 €

Akimbo vit avec ses parents près de la grande réserve africaine où travaille son père. Il est tout excité à l'idée d'accompagner John, un spécialiste des crocodiles, qui lui propose un jour d’assister à une enquête de terrain. Après avoir assisté à l’éclosion des œufs, ils s'aventurent sur le fleuve en canot pneumatique et débarquent sur une île pour suivre les bébés qu'ils ont marqués. Fou de joie, Akimbo ne réalise pas à quel point ces animaux peuvent être dangereux. L'expédition tourne au drame et Akimbo aura besoin de toute sa force et son courage pour sauver son nouvel ami.

1 cobra, 2 souliers et beaucoup d'ennuis. Série « N°1 Ladies Detective Agency » 7 (Blue Shoes and Happiness, 2006), roman, traduit de l’anglais par Elisabeth Kern. [Paris], Éditions 10-18, « 10-18. Grands détectives » n°, 2007,

Sous l’immense ciel bleu de Gaborone, Mma Ramotswe et son assistante Mma Makutsi savourent leur thé rouge et la douceur de jours paisibles dans leur bureau de la célèbre Agence N°1 des Dames Détectives. J. L. B. Matekoni, le mari de Mma Ramotswe, a recouvré la santé et Mma Makutsi file le parfait amour avec Phuti Radiphuti, héritier du magasin des Meubles Double Confort. Mais au Botswana comme ailleurs, le calme n’est pas fait pour durer. Entre un terrible cobra et un maître chanteur, les dangers et les surprises sont bientôt au rendez-vous pour les deux infatigables dames détectives. Sans compter le terrible péril qui menace les fiançailles de Mma Makutsi : le féminisme ! Cette nouvelle aventure de Precious Ramotswe, la merveilleuse héroïne imaginée par Alexander McCall Smith, est une douceur qui se déguste toujours avec autant de bonheur.

Une question d'attitude. Série « Sunday Philosophy Club » 3 (The Right Attitude to Rain, 2006), roman, traduit de l’anglais par Martine Skopan. [Paris], Éditions des 2 Terres, 2007, 250 pages, 18.50 €

Isabel Dalhousie fait la connaissance de Tom Bruce, homme d’affaires texan en visite à Édimbourg. Cette rencontre déclenche une série de quiproquos. La jeune fiancée de Tom semble beaucoup s’intéresser à la gent masculine. Isabel la soupçonne d’être avec Tom par intérêt. Mais comment expliquer le comportement de Tom, qui entoure Isabel d’attentions ? Cette situation pose d’intéressants problèmes philosophiques, surtout quand il s’agit d’affaires de cœur : Quand faut-il dire la vérité ? Quand doit-on se taire ? Pour Isabel, c’est Une question d’attitude.


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Huysmans et les écrivains "fin-de-siècle"

    On désigne par l’expression “fin de siècle” des mouvements culturels et artistiques français comme le symbolisme, le décadentisme ou encore l’Art nouveau émergeant à la fin du XIXe siècle. Ce que l’on peut nommer comme un esprit ou une sensibilité commune fait souvent référence aux marqueurs culturels qui ont été reconnus comme prégnants au début des années 1880 et 1890, notamment l’ennui, le cynisme, un sentiment de finitude et une forme de mélancolie engendrées par les angoisses lié au progrès technique.

    30 novembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook