Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MASSIE, Allan

MASSIE, Allan
[ÉCOSSE] (Singapour, 1938). Jeunesse dans l'Aberdeenshire, en Écosse. Après ses études (Glenalmond et Trinity College, Cambridge), il a enseigné pendant de nombreuses années (Drumtochty Castle School) et vécut Rome, de 1972 à 1975. Romancier, essayiste, critique littéraire et chroniqueur politique pour divers journaux.
Bibliographie : Change and Decay In All Around I See (1978), Muriel Spark. A New Assessment (1979), The Last Peacock (1980), Ill Met By Gaslight. Five Edinburg Murders (1980), The Death of Men (1981), Edinburg and the Borders in Verse, éd. (1983), The Caesars (1983), One Night in Winter (1984), Portrait of Scottish Rugby (1984), Augustus (1986), Colette (1986), 101 Great Scots (1987), Byron's Travels (1988), How should Health Services be Financed  (1988), A Question of Loyalties (1989), Glasgow. Portrait of a City (1989), The Novelist's View of the Market Economy (1989), The Novels Today. A Critical Guide to the British Novel (1990), Tiberius (1990), The Hanging Tree (1990), The Sins of the Father (1991), These Enchanted Woods (1993), Caesar (1993), The Ragged Lion (1994), King David (1995), Shadows of Empire (1997), Antony (1997), Nero’s Heirs (1999), The Evening of the World. A Romance of the Dark Ages (2001), Arthur the King (2003), Caligula (2004).

LIVRES (Traductions) 
L'Homme sacrifié (The Death of Men, 1981), roman, traduit de l’anglais par Jean Bourdier. [Paris], Éditions de Fallois, 2006, 314 pages, 20 €

Rome, à la fin des années soixante-dix. Le chef du gouvernement démocrate-chrétien, Corrado Dusa, est enlevé par un groupe terroriste d'extrême gauche, alors qu'il s'apprêtait à réaliser un « compromis historique » visant à faire entrer le parti communiste dans le jeu politique classique. Les terroristes ne tardent pas à se manifester, menaçant de mettre à mort leur otage si leurs exigences ne sont pas acceptées. La famille Dusa, incarnation typique de la haute bourgeoisie italienne traditionnelle, se mobilise pour tenter de sauver Corrado, mais se heurte au refus obstiné des collègues de celui-ci, qui proscrivent toute négociation avec des terroristes. Ainsi s'engage une guerre des nerfs qui va durer un mois, mettre toute l'Italie en émoi et faire tomber nombre de masques.
Avec le souffle et l'art de l'évocation qui le caractérisent, Allan Massie a réussi, ici, l'exploit de combiner, bien au-delà de ce qui aurait pu n'être qu'un simple thriller politique, un grand roman de moeurs, une cruelle satire contemporaine et une attachante chronique romaine.

Auguste. Mémoires d'un empereur (Augustus. The Memoirs of the Emperor, 1986), roman, traduit de l’anglais. [Paris], Éditions Flammarion, 1986, 374 pages, épuisé.

L'Honneur d'un homme (A Question of Loyalties, 1989), roman, traduit de l’anglais par Jean Bourdier. [Paris], Éditions de Fallois, 2004, 450 pages, 20 €
* Réédition : [Paris], Éditions Rivages, « Rivages poche. Bibliothèque étrangère » n°561, 2007, 10.40 €

À la demande d'un historien, Etienne de Balastre accepte de revisiter le passé peu glorieux de son père. Il convoque ses souvenirs, mène l'enquête pour reconstituer ce qui fut l'itinéraire de ce directeur d'une revue influente de l'entre-deux-guerres, admirateur de Pétain, qu'il servira au sein du gouvernement de Vichy, jusqu'à son mystérieux trépas. À travers le portrait tout en nuances et dénué de jugement d'un homme pris dans les tourments de l'Histoire, Allan Massie fait revivre les années d'Occupation et nous plonge au cœur d'un épisode encore douloureux de notre passé.

Les Mémoires de Tibère (Tiberius. The Memoirs of the Emperor, 1990), roman, traduit de l’anglais par Jean Bourdier. [Paris], Éditions de Fallois, 1998, 312 pages, 19 €

Qui est au juste Tibère ? L'un des monstres les plus sanguinaires ayant jamais régné sur Rome ou, avec Néron, l'un des personnages les plus calomniés de l'histoire universelle ? Si les historiens modernes se trouvent contraints de reconnaître ses exceptionnelles qualités de chef militaire et sa rigueur d'administrateur civil, le terrible portrait tracé par Tacite continue à capter les imaginations et à alimenter ce qui n'est peut-être qu'une légende.
Pour répondre aux multiples accusations portées contre lui au fil des siècles, c'est Tibère lui-même qu'Allan Massie a choisi de faire parler, par ce procédé des « mémoires imaginaires » où il est passé maître. Et c'est donc Tibère lui-même qui nous guide dans les coulisses du pouvoir romain, au milieu des intrigues ténébreuses et des passions meurtrières, des drames familiaux, des trahisons et des perpétuelles embûches. Avec lui, nous explorons, des sombres forêts germaniques aux palais et aux bouges d'une Rome déjà touchée par la décadence et aux paradis trompeurs de Rhodes et de Capri, un monde d'ambitions déchaînées et de plaisirs sans frein, où la luxure et la corruption le disputent au sens de l'État, et le courage viril à l'abjecte cruauté. Avec lui et à travers lui, nous assistons aux complexes péripéties du règne d'Auguste et aux inquiétants premiers pas de Caligula.
C'est évidemment un plaidoyer pro domo que, sous la plume agile, élégante et volontiers ironique d'Allan Massie, Tibère oppose aux réquisitoires de Tacite et de ses disciples, mais le tableau de la vie romaine qui nous est offert ici a, lui, toute la puissance, le parfum et les couleurs de l'authenticité.

Les Mémoires du roi David (King David, 1995), roman, traduit de l’anglais par Jean Bourdier. [Paris], Éditions de Fallois, 1997, 256 pages, 19 €

Les Ombres de l'empire, (Shadows of Empire, 1997), roman, traduit de l’anglais par Jean Bourdier. [Paris], Éditions de Fallois, 2000, 380 pages, 19 €
* Réédition : [Paris], LGF (Librairie générale française), « Le Livre de poche » n°15049, 2001, 416 pages, épuisé.

Dans la Grande-Bretagne des années quatre-vingt, veuve de son Empire et d'une bonne part de son patrimoine, condam­née à voir la nostalgie remplacer sournoisement l'énergie, Alec Allan, vieux et solitaire, se souvient. C'est sous ses yeux que tout s'est défait, que les nations et les empires se sont désa­grégés en même temps que les volontés. Rejeton d'une famille écossaise naguère riche et puissante, Alec Allan voulait être poète. Il est devenu journaliste, éternel témoin d'une irréversible décadence, des folies des hommes, de leurs mensonges et de leurs illusions déçues. Tout en se remémorant sa propre histoire, il s'efforce de retracer celle de sa famille, intimement liée à la grandeur puis au déclin et à la mort de l'orgueilleux Empire britannique.
Mais ce que nous raconte aussi Alec, c'est l'histoire d'un siècle où tout se trouva remis en question au fil de bouleverse­ments prenant parfois des allures de cataclysme - notre siècle. Nous transportant, avec une étonnante aisance et une formi­dable puissance d'évocation, de l'Angleterre tranquille et bucolique au Berlin fou des années trente, de Madrid assiégée au Paris de 1940 puis de la Libération, des montagnes ensan­glantées de Yougoslavie à l'Écosse de l'austérité, Allan Massie nous fait ainsi vivre la montée du nazisme et la guerre d'Espagne, Munich et Nuremberg, les affres du conflit mondial et les désarrois de l'après-guerre.


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Homère, notre contemporain

    On n’en finit jamais avec Homère. Composées au VIIIè siècle avant notre ère, l’Iliade et l’Odyssée continuent de susciter de nouvelles traductions et des interprétations toujours renouvelées n’épuisant pas le sens et la richesse du texte homérique. De nombreux ouvrages témoignent de cette actualité d’Homère dont on ne cesse de découvrir de nouveaux visages qui entrent en résonance avec notre actualité.

    24 octobre 2019

    >> Lire la suite

Facebook