Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

MacDIARMID, Hugh

MacDIARMID, Hugh
[ÉCOSSE] (Langholm, Dumfriesshire, Écosse, 1892 – Édimbourg, Écosse, 1978). Pseudonyme de Christopher Murray Grieve. Fils d'un facteur de campagne, il devient journaliste après avoir abandonné l'école normale d'instituteurs. Membre de l'Independent Labour Party dès 1908, co-fondateur du parti nationaliste écossais (NPS) en 1928, il en est exclu en 1933, pour dérive communiste. L'année suivante, il rejoint le parti communiste (il en sera exclu en 1938, pour déviation nationaliste, puis réintégré en 1957). Poète lyrique et essayiste de grande culture, il est l'un des principaux artisans de la renaissance littéraire écossaise. Traducteur de nombreux poètes européens contemporains, il a également publié des nouvelles, des essais politiques et des anthologies poétiques. Ses deux premiers recueils sont composés en Lallans, une sorte d'écossais de synthèse, mélanges de différents dialectes et de mots empruntés à des poètes écossais du Moyen Age.
Bibliographie (extrait) : Sangshaw (1925), Penny Wheep (1926), A Drunk Man Looks at the Thistle (1926), Contemporary Scottish Studies (essais, 1926), To Circumjack Cencrastus (1930), First Hymn to Lenin (1931), Scots Unbound (1932), At the Sign of the Thistle (essais, 1934), Stony Limits and Other Poems (1935), Second Hymn to Lenin and Other Poems (1935), Lucky Poet. A Self-Study in Literature and Political Ideas (autobiographie, 1943 ; 1972), In Memoriam James Joyce (1955), The Kind of Poetry I Want (1961), Collected Poems (1962), The Company I've Kept (autobiographie, 1966), Direadh (1974), The Complete Poems 1920-1976, éd. Michael Grieve et W. R. Aitken (1978 ;1982), The Letters of Hugh MacDiarmid, éd. Alan Bold (1984).

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions)
* Poèmes, dans In'hui n°13, « Treize d’Écosse », 1980.
* Poèmes, traduits par Kenneth et Marie-Claude White, dans Écosse, blanches terres, Arthus n°21-22, 1986.
* Poèmes, traduit par Gérard Augustin, dans Digraphe n°89, 1999.
* Poèmes, traduits par Jacques Darras, dans In'hui n°60-61, « La rose au risque du charbon », 2003.
* Poèmes, traduits par Philippe Mikriammos, dans Anthologie bilingue de la poésie anglaise. Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2005.

 


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook