Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

KINLOCH, David

KINLOCH, David
[ÉCOSSE] (Glasgow, Écosse, 1959). Après ses études (université de Glasgow et d'Oxford), il enseigne le français et la littérature française, puis la création littéraire et la littérature écossaise à l'université de Strathclyde, Glasgow. Co-fondateur de la revue de poésie Verse, puis de la revue Southfields, avec Richard Price, il a publié plusieurs recueils de poèmes et des essais.

Bibliographie : Dustie-fute (1992), The Thought and Art of Joseph Joubert 1754-1824 (1992), Reading Douglas Dunn, co-éd. Robert Crawford (1992), Paris-Forfar (poésie, 1994),  Talking Verse. Interviews with Poets, co-éd. Henry Hart, David Kinloch, Richard Price (1995), Situating Mallarmé, avec Gordon Millan (2000), La Nouvelle Alliance. Influences francophones sur la littérature écossaise moderne, co-éd. Richard Price (2000), Un Tour D'Ecosse (poésie, 2001), In My Father's House (poèsie, 2005).

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions)
* Poèmes, dans La Traductière n°14, 1996.
* Poèmes, traduits par Alain Fabre et l'auteur, dans Études écossaises n°4, 1997.
* Poèmes, traduits par Christine Pagnoulle, dans La Comète d'Halcyon. Poésie en Écosse aujourd'hui, Sources n°19-20, 1998.

LIVRE (Traduction)
La Nouvelle alliance. Influences francophones sur la littérature écossaise moderne, sous la direction de David Kinloch et Richard Price ; contributions de Paul Barnaby, Gavin Bowd, Moira Burgess et al. ; traduit de l'anglais par Françoise Wirth. [Grenoble], Ellug (Éditions littéraires et linguistiques de l'Université de Grenoble), « L'Écosse en question », 2002, 262 pages, 21.34 €


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook