Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

KAY, Jackie

KAY, Jackie
[ÉCOSSE] (Glasgow, Écosse, 1961). Né d'une mère écossaise et d'un père nigérien, elle est adopté à sa naissance par un couple d'Écossais. Études à la Royal Scottish Academy of Music and Drama et à la Stirling University. Poètesse, nouvelliste, dramaturge et romancière, elle a également écrit pour la radio et la télévision. Vit actuellement à Manchester.
Bibliographie : A Dangerous Knowing. Four Black Women Poets (1984), A Flame in Your Heart, avec Andrew Greig (1986), Chiaroscuro (théâtre, 1986), Twice Over (théâtre, 1988), Gay Sweatshop. Four Plays and a Company (théâtre, 1989), Kay, Agard, D'Aguiar, Berry (cassette audio, 1990), That Distance Apart (1991), The Adoption Papers (poésie, 1991), Twice Through the Heart (1991), Every Bit of It (théâtre, 1992), Two's Company (1992), Other Lovers (poésie, 1993), Hearsay. Performance Poems Plus (cassette audio, 1994), Three Has Gone (1994), Penguin Modern Poets 8. Merle Collins, Jackie Kay Grace Nichols (1996), Bessie Smith (1997), Off Colour (poésie, 1998), Sick Bag (1998), Teeth (cassette audio, 1998), Trumpet  (roman, 1998), The Frog Who Dreamed She was an Opera Singer (1999), Strawgirl (2002), Why Don't You Stop Talking (nouvelles, 2002), International Connections. New Plays for Young People, coll. (2003), Life Mask (poésie, 2005), Wish I Was Here (nouvelles, 2006).

ANTHOLOGIES / REVUES (Traductions)
* Poèmes, traduits par Christine Pagnoulle, dans PI (Louvain), juillet-août 1989.
* Poèmes, traduits par Denis Bonnecase, dans Études écossaises n°4, 1997.
* Poèmes, traduits par Christine Pagnoulle, dans La Comète d'Halcyon. Poésie en Écosse aujourd'hui, Sources n°19-20, 1998.

LIVRE (Traduction)
Le Trompettiste était une femme (Trumpet, 1998), roman, traduit de l'anglais par Claude Loiseau. [Paris], Éditions Hachette-Littérature, 2001, 334 pages, 19.82 €

Joss Moody, légendaire trompettiste de jazz, noir, meurt le 21 juillet 1997. Son entourage est abasourdi. Ce n'est pas tant la nouvelle de sa mort qui plonge les gens dans la stupeur qu'une révélation bien plus brutale : Joss Moody était une femme. Sophie Stone, jeune journaliste, veut fixer l'insaisissable vérité du jazzman disparu. Elle interroge toutes les personnes qui ont côtoyé le trompettiste dandy. Millie, son épouse, qui avait soigneusement gardé le secret, parle de Joss comme s'il avait vraiment été un homme. La situation était doublement compliquée pour elle, mais doublement excitante aussi : vivre avec un génie et vivre avec une femme. Colman, son fils adoptif, est à la fois bouleversé et furieux : « En fait, si mon père avait cherché l'immortalité, il n'aurait pu concocter plan plus rusé. » Cette description méthodique d'un mystère au pays de la « soupe de brouillard » et du porridge révèle avec maestria l'étrange fluidité de la mémoire et du destin. Peut-être le plus beau des souvenirs est-il celui que l'on choisit...


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Une rentrée en Sciences Humaines

    De la pensée philosophique à l’Histoire, et jusqu’aux préoccupations sociales, économiques et politiques les plus contemporaines, la rentrée des sciences humaines nous offre un automne particulièrement riche dans le domaine des essais, avec nombre d’ouvrages, classiques ou résolument novateurs, et toujours ambitieux.

    27 septembre 2019

    >> Lire la suite

Facebook