Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

HERDMAN, John

HERDMAN, John
[ÉCOSSE] (Édimbourg, Écosse, 1941). Diplomé de Cambridge où il a effectué ses études supérieures. Romancier, nouvelliste, dramaturge et critique, il a été très impliqué dans la question du nationalisme écossais, tant sur le plan politique que littéraire. Il vit dans le Highland Perthshire.
Bibliographie : Descent (1968), A Truth Lover (1973), Memoirs of my Aunt Minnie/Clapperton (1974), Pagan's Pilgrimage (roman, 1978), Stories Short & Tall (1979), Voice Without Restraint. Bob Dylan's Lyrics & their Background (1982), Three Novellas (1987), The Double in Nineteenth Century Fiction (1990), Imelda and Other Stories (nouvelles, 1993), Ghostwriting (1996), Cruising. A Play in Two Acts (1997), Poets, Pubs, Polls & Pillar Boxes (1999), Four Tales (nouvelles, 2000), The Sinister Cabaret (2001), Triptych. Three Tales (2004), My Wife's Lovers. Ten Tales (nouvelles, 2007).

LIVRE (Traduction)
Imelda (Imelda, and Other Stories, 1993), nouvelles, traduit de l’anglais et postfacé par Maïca Sanconie. [Meudon], Éditions Quidam, 2006, 160 pages, 15 €

Qui est le père de l’enfant d’Imelda ? Dans ce récit palpitant, iconoclaste et tragique, John Herdman remonte le temps dans une double narration où deux discours contradictoires se superposent et s’entrecroisent, à l’image de la folie qui tisse sa toile tout au long du roman, emprisonnant Imelda dans ses longs fils vénéneux. La grandiloquence des narrateurs est à l’image de leur chute ou de leurs vices, dénonçant une société passéiste, mortifère et fondamentalement hypocrite. Le style de Herdman entretient cette dualité, dans une langue très construite où la noblesse des mots est érigée en système pour masquer la réalité. Le lecteur évolue à l’intérieur de cette structure, cherchant à entrevoir la vérité entre ces brillantes facettes. On songe à l’écriture dense et ironique de Nabokov dans La Méprise, à son jeu sur les conventions littéraires. Ici aussi, le lecteur est entraîné dans une illusion.
Qui détient la vérité ? Le lecteur ou l’un des personnages ?


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook