Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

GUNN, Neil M.

GUNN, Neil M.
[ÉCOSSE] (Dunbeath, Caithness, Écosse, 1891 – Kessoch, Inverness, Écosse, 1973). Neil Miller Gunn. Socialiste, proche de l'écrivain Hugh MacDiarmid et du mouvement nationaliste écossais. Il a travaillé dans diverses distilleries de whisky. Romancier, nouvelliste, dramaturge et essayiste.
Bibliographie : Grey Coast (roman, 1926), Morning Tide (roman, 1930), The Lost Glen (roman, 1932), Sun Circle (roman, 1933), Whisky and Scotland (essai, 1937), Highland River (roman, 1937), Wild Geese Overhead (roman, 1939), The Silver Darlings (roman, 1941), Young Art and Old Hector (1942), The Green Isle of the Great Deep (roman, 1944), The Drinking Well (roman, 1946), The Well at the World's End (roman, 1951), The Atom of Delight (autobiographie, 1956), Landscape and Light, éd. Alistair McCleery (essais, 1987), Selected Letters, éd. J. B. Pick (correspondance, 1987).

LIVRES (Traductions) 
Verts abîmes (The Green Isle of the Great Deep, 1944), roman, traduit de l'anglais par Pierre Morère. [Grenoble], Pug (Presses universitaires de Grenoble), « Motifs écossais », 1992, 286 pages, épuisé.

La Source d'eau vive (The Drinking Well, 1946), roman, traduit de l’anglais par Andhrée Vaillant. [Paris], Éditions Je sers, 1949, 568 pages, épuisé.

ÉTUDE
* Philippe Laplace, Les Hautes-Terres, l'histoire et la mémoire dans les romans de Neil M. Gunn. [Besançon], Presses universitaires de Franche-Comté, « Littérature et histoire des pays de langues européennes » 70, 2006, 216 pages, 12 €


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Quelle "époque épique" !

    “Le temps est la matière vive de l’Histoire. Ainsi sont nés les époques, les périodes ou les âges de notre histoire.“ Mais que nous raconte une époque historique ? Et pourquoi et comment a-t-on décidé que telle période devait commencer ici et se terminer là ? Au delà d’un découpage mûrement réfléchi ou parfaitement aléatoire, une question demeure cependant : comment nommer ces césures ou ces continuités, ces quelques jours ou ces quelques siècles, et que dire des “noms de l’Histoire” ?

    6 février 2020

    >> Lire la suite

Facebook