Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

YILMAZ, Levent

[TURQUIE] (Ankara, 1969). Études au lycée francophone de Tevfik Fikret, à Ankara, puis Oak Park High School, à Kansas City, dans le Missouri. En 1991, il publie une  Anthologie de la poésie turque contemporaine (avec Jean Pinquié), puis une Anthologie de la poésie française depuis 1945. Diplômé de la faculté de communication de l’université d’Ankara, il obtient en 1993 un DEA à l’École des hautes études en sciences sociales de Paris, sous la direction de François Hartog, puis un doctorat en 2002. Depuis 2000, il est directeur de la collection « Lettres turques » aux éditions Actes Sud, où il publie Ahmet Altan et Perihan Magden. En 2003, il devient conseiller de Words Without Borders, revue de traduction de littérature mondiale, et codirecteur de la collection « New Republic of Letters », coéditée par les presses de l’université Yale et Bilgi-Istanbul.

LIVRE
Le Temps moderne. Variations sur les Anciens et les contemporains. [Paris], Gallimard, « NRF. Essais », 2004, 304 pages, 19.50 €
 
Comment nos sociétés occidentales sont-elles entrées dans l’histoire, c’est-à-dire la mise à distance du passé, le sentiment de la plénitude du présent, le souci d’aménager l’avenir ? Comment se sont-elles déprises de l’idée, formulée définitivement par saint Augustin, que la suite des temps était inscrite dans l’acte même de la Création divine, que l’avenir n’était au mieux que la répétition du passé, que la Tradition enfin était seule source de sagesse  ?
D’aucuns datent cette entrée dans un monde historique, c’est-à-dire où les Dieux ont fait place libre à l’activité des hommes, de la crise de la conscience européenne aux XVIIe-XVIIIe siècles - plus exactement même de la Querelle des Anciens et des Modernes qui explose lorsqu’en janvier 1687 Charles Perrault déclare publiquement « Je vois les Anciens sans plier les genoux / Ils sont grands, il est vrai, mais hommes comme nous ». Levent Yilmaz montre que la Querelle européenne des Modernes, car le continent fut secoué d’un bout à l’autre, fut le point non pas de départ, mais d’aboutissement logique d’un long et lent ébranlement séculaire dont les premiers coups furent portés par Dante en ses poèmes et Pétrarque en ses promenades, répercutés par Machiavel et les républiques italiennes, mais aussi Copernic et l’imprimerie, ou bien encore Galilée et les Académies, la République des lettres et les Indiens du Brésil.


Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Modernité Viennoise

    Entre 1870 et 1920, Vienne fut le coeur intellectuel et artistique de l’Europe. On appelle ainsi “Modernité viennoise”, cette période faste qui participa d’un renouvellement en profondeur d’une vision du monde plaçant l’humain et la quête de soi au centre de toutes les préoccupations. Tous les artistes rejettent les conventions de leur époque et les illusions de leurs pères : “à la raison, ils opposent le sentiment, aux normes sociales contraignantes, ils substituent la libération des instincts, à l’empire multinational, ils préfèrent une terre promise à découvrir”.

    26 octobre 2018

    >> Lire la suite

Facebook