Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

KULEBI, Cahit

[TURQUIE] (Çeltek / Zile / Tokat, 1917 – Istanbul, 1997). Cahit Külebi. De son vrai nom Cahit Erencan. Après avoir enseigné la littérature de 1942 à 1954, il a été directeur-adjoint au conservatoire d’Ankara, inspecteur de l’Éducation nationale, attaché culturel en Suisse puis secrétaire général de l’Institut de la langue turque de 1972 à 1982. Poète bucolique, chantre de l’Anatolie profonde, ses textes recourent aux formes de la poésie traditionnelle. Outre ses recueils de poèmes, il a publié un essai sur la poésie (Şiir Her Zaman, 1985) et un livre de mémoires (İçi Sevda Dolu Yolculuk [Un voyage rempli d’amour], 1986).
 
* Œuvres poétiques : Adamın Biri [Un homme parmi d’autres] (1946), Rüzgâr [Vent] (1949), Atatürk Kurtuluş Savaşında [Atatürk pendant la guerre d’indépendence] (1952), Yeşeren Otlar [Les herbes qui reverdissent], 1954), Süt [Lait], 1965), Şiirler [Poèmes] (1969), Yangın [Incendie], 1980), Bütün Şiirleri [Poésies complètes], 1982), Güz Türküleri [Chansons d’automne] (1991).
 
ANTHOLOGIES / REVUES
* Cahid Külebi, Poèmes (« Chanson », « Prisons », « Chanson », « Mehmet Ali », « Istanbul »,), traduits par Nimet Arzık, dans Anthologie des poètes turcs contemporains, Paris, Gallimard, 1953, 1956.
* Poèmes (« Sur les routes de Sivas », « Pendant la guerre », « La première moitié du XXe siècle », « Un jour des nuages noirs s’étaient ancrés dans nos cieux », II et III, « Rêves d’automne », « Mon pays »), traduits par Akil Aksan, dans Anthologie de la nouvelle poésie turque, Monte Carlo, Regain, 1966.
* Poèmes (« Chanson », « Prisons », « Chanson », « Istanbul »), traduits par Nimet Arzık, dans Anthologie de la poésie turque (XIIIe-XXe siècle), Paris, Gallimard, 1968, 1994.
* Poèmes, traduits par Nimet Arzık, dans Atatürk et son œuvre dans la poésie turque d’aujourd’hui, Ankara, 1981.
* Poèmes (« Sivas Yollarinda / Sur les routes de Sivas », « Paris / Paris »), traduits par Michèle Aquien, Guzine Dino et Pierre Chuvin, dans Entre les murailles et la mer, Paris, François Maspero, 1982.
* Poèmes, traduits par Jean Pinquié et Levent Yilmaz, dans Anthologie de la poésie turque contemporaine, Paris, Publisud, 1991.
* Poème, traduit par Ali Demir, dans Ankara’dan 20 Şair / 20 poètes contemporains d’Ankara, Ankara, Kültür ve Turizm Bakanlığı Yayınları, 1998.
* « Paris », extrait du recueil Bütün Şiirleri (1982), traduit par Guzine Dino, Michèle Aquiem et Pierre Chuvin, dans Paristanbul, Paris, L’Esprit des péninsules, 2000.
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook