Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

HEBOYAN, Esther

[TURQUIE] (Istanbul, 1955). Esther Heboyan-De Vries. Maître de conférences en littérature américaine à l’Université d’Artois. Elle a traduit des textes littéraires du français vers l’anglais et d’autres, tous dus à Nedim Gürsel, du turc vers l’anglais et le français.
 
ANTHOLOGIES / REVUES
* « Les figures de la femme dans les nouvelles de Nedim Gürsel. », dans Actes du Colloque sur l’œuvre de Nedim Gürsel à l’Institut Français d’Istanbul (5 janvier 2006), Presses de l’Université d’Istanbul, 2007.
 
LIVRES (en français)
Exil à la frontière des langues. Actes de la journée d’étude du 19 novembre 1999 à Arras, Université d’Artois ; textes réunis par Esther Heboyan-De Vries. [Arras], Artois Presses Université, « Cahiers scientifiques de l’Université d’Artois » n°19, 2001, 144 pages, 15.24 €
 
Les Passagers d’Istanbul, nouvelles. [Marseille], Éditions Parenthèses, « Diasporales », 2006, 106 pages, 14 €
 
Ce recueil de neuf nouvelles restitue l’ambiance des familles marquées par l’exil et les souvenirs d’enfance sous forme de chroniques parfois loufoques où se mêlent une tonalité caustique et des bouffées de nostalgie.
« Sur une immense terrasse blanche au dernier étage de l’immeuble, entre le royaume du Tout-Puissant qu’elle espérait bien atteindre un jour et le minaret du muezzin qu’elle apercevait chaque jour, ma grand-mère avait aménagé un petit poulailler. »
Les récits sont marqués par l’intemporalité des destins croisés et la difficulté d’être, mais toujours avec humour et tendresse.
« Et des années plus tard, alors que tous avaient quitté la rue, la ville, le pays, il arrivait toujours un moment où l’un d’eux retrouvait, dans une langue désormais morte, parmi les souvenirs tendrement enfouis, le jour où Ava Gardner était passée par Harbiye au nord d’Istanbul. »
Un regard quelque peu désabusé sur l’exil qui disperse les choses, avec ces moments de fête, ces querelles autour du marc de café et ces saveurs de limonade glacée. Avec toujours le rappel d’une certaine étrangeté des lieux, des sons, des pratiques et des noms. « C’est ainsi que tout alla mieux, du moins pour un temps. Et tous, qu’ils fussent passagers de Lisbonne, Dubrovnik ou Istanbul, troublés ou non par les propriétés de la mémoire et de la lettre h, savourèrent le sens de la vie. Simplement. » [Quatrième de couverture]

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Modernité Viennoise

    Entre 1870 et 1920, Vienne fut le coeur intellectuel et artistique de l’Europe. On appelle ainsi “Modernité viennoise”, cette période faste qui participa d’un renouvellement en profondeur d’une vision du monde plaçant l’humain et la quête de soi au centre de toutes les préoccupations. Tous les artistes rejettent les conventions de leur époque et les illusions de leurs pères : “à la raison, ils opposent le sentiment, aux normes sociales contraignantes, ils substituent la libération des instincts, à l’empire multinational, ils préfèrent une terre promise à découvrir”.

    26 octobre 2018

    >> Lire la suite

Facebook