Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

DINO, Abidine

[TURQUIE] (Istanbul, 1913 – 1993). Abidin Dino. Peintre, écrivain et traducteur occasionnel (Ferit Edgü, Nâzim Hikmet, Yachar Kemal). Il fait ses études à Genève et Moscou puis rentre en Turquie où il s’immerge dans les milieux artistiques d’avant-garde. Exilé en France à partir de 1951, il anime, avec son épouse Güzin, spécialiste de littérature turque, chargée de cours à l’INALCO (1971-1980) et traductrice des poètes classiques contemporains, un cercle qui encourage la diffusion de la production littéraire turque contemporaine.
 
« L’Écharpe d’Iris, le roman d’Osman Necmi Gürmen serait donc une réinscription du contemporain dans le paysage des dieux, un exemple de cette “ mythologie moderne ” telle qu’Abidine en proposait la désignation en 1978 dans la préface à sa traduction française du poème de Nâzim Hikmet, La Joconde et Si-Ya-Ou. Et c’est bien à une métamorphose de ce type, mais sur un mode espiègle et débridé, qu’Abidine se livre dans son récit en français, Le Pera Palace (1991). Né à Istanbul en 1913, dans la famille d’un illustre administrateur impérial, Abidine Dino a vécu une partie de ses jeunes années à Auteuil (où il a commencé l’apprentissage du français) et en Suisse. Il a séjourné ensuite en Turquie (où déjà il se signale comme peintre, par sa participation aux activités du “ groupe D ”). Dans les années 1950, il s’est finalement installé à Paris, où il a été accueilli par Tristan Tzara, qu’il avait connu dès 1938. Abidine Dino est mort à Paris, en 1993, après un demi-siècle d’échanges intenses avec les créateurs les plus divers, activités qui firent de lui “ un artiste multiforme, doublé d’un philosophe, d’un ethnologue ”, selon son éditeur, Bruno Roy, à qui revient l’initiative du Pera Palace. Il avait en effet proposé à Abidine de dessiner sur des titres d’actions du Pera Palas : un récit en est résulté, qui garde le ton des improvisations orales d’Abidine à propos de ce joyau terni de la Compagnie internationale des Wagons-Lits. Celui-ci est donc le prétexte et le protagoniste d’une sotie jubilatoire avec, en toile de fond, les souvenirs d’enfance d’Abidine, la chronique des derniers jours de l’Empire, Istanbul enfin en tant que ville imaginaire de l’atlas littéraire européen : une triple scène, donc, dont les dessins d’Abidine en double page ponctuent les épisodes. » (Alain Mascarou, « Lettres turques de langue française », in La Turquie, Fayard, 2005).
 
ANTHOLOGIES / REVUES
* Texte dans Les Temps Modernes, n°207-208, Paris, août-septembre 1963.
* Texte (« ve acıyı çizmek Uzun bir yaşamdan, kısa bir söyleşi Acıyı çizmek / Dessiner la douleur »), dans Oluşum / Genèse n°4, Nancy, 1990.
* « Système d’inéquation à trois inconnues : Yılmaz Güney » (Paris, septembre 1984), dans Le Cinéma turc, Paris, Centre Georges Pompidou, 1996.
* « Paris, 14 juillet 1940 », publié dans Yeni Adam n°290, juillet 1940, traduit par Timour Muhidine, dans Paristanbul, Paris, L’Esprit des péninsules, 2000.
 
* Préfaces : Nâzim Hikmet, Les Romantiques, la vie est belle, mon vieux, Paris, Éditeurs français réunis, 1964 / Paysages humains, Paris, François Maspero, 1973 / De l’espoir à vous faire pleurer de rage, Paris, François Maspero, 1973 / La Joconde et Si-Ya-Ou, Paris, Les Éditeurs français réunis, 1978.
* Préface : Sait Faik, Un Point sur la carte, Paris, Souffles, 1988.
 
LIVRES
Mains, dessins d’Abidine. [Fontfroide-le-Haut, Hérault], Éditions Fata Morgana, 1989, 48 pages, 20 €
 
— Le Péra Palace, récit, dessins d’Abidine. [Fontfroide-le-Haut, Hérault], Éditions Fata Morgana, 1990, 64 pages, épuisé.
 
Visages, pile ou face, dix-neufs dessins d’Abidine, précédés d’un dialogue avec Yachar Kemal, traduit du turc par Guizine Dino. [Saint-Clément-de-Rivière, Hérault], Éditions Fata Morgana, 1992, 34 pages, 18 €
 
Précédés d’un dialogue avec le grand romancier turc, où l’auteur de Mèmed le Mince fait revivre l’Anatolie et le Kurdistan de sa jeunesse, et évoque tout ce qui unit et sépare l’art oriental et l’art occidental, ces dix-neufs dessins d’Abidine recréent le grouillement magique des foules de l’Orient. [Quatrième de couverture]
 
 
ÉTUDES
* Dossier Abidine Dino, dans Oluşum / Genèse n°27, Nancy, 1993.
[Contient : Biographie d’Abidine Dino ; Entretien : « Petite conversation à propos d’une longue vie / Uzun bir yaşamdan, kısa bir söyleşi » ; « Mains » (extraits) de Abidine ; « Le Péra Palace » (extraits) de Abidine ; Entretien sur Abidine Dino de Gaye Salom ; « Le cancer de l’Exil », de André Baur ; « Abidine Dino » par Melih Cevdet Anday].
 
* Abidine (recueil de dix textes en hommage). [Creil], Éditions Dumerchez, 1991, épuisé.
 
* Jean-Paul Deléage, Abidine Dino. Un artiste turc engagé. [Paris], Éditions Maisonneuve et Larose, 2004, 28 €
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Pour saluer Paul OTCHAKOVSKY-LAURENS

    C’est avec stupeur et tristesse que nous avons appris la disparition brutale de Paul Otchakovsky-Laurens fondateur et directeur des éditions POL. Grande figure de l’édition, il a marqué de son empreinte la littérature française en publiant Bober, Cadiot, Duras, Juliet, Novarina, Perec et tant d’autres qui font aujourd’hui figure de classiques contemporains.

    5 janvier 2018

    >> Lire la suite

Facebook