Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

DEDE KORKUD

[TURQUIE] (?). Sorte de poète-magicien oghouz ; appelé aussi Korqout Ata, il est supposé être celui qui a recueilli les récits du Livre de Dede Korkut.
 
LIVRE (Traduction)
Le Livre de Dede Korkut dans la langue de la Gent Oghuz . Récit de la Geste oghuz, de Kazan Bey et autres, traduit du turc par Louis Bazin et Altan Gokalp ; traduction établie à partir des manuscrits originaux du Vatican et de Dresde ; préface de Yachar Kemal ; introduction de Louis Bazin et Altan Gokalp. [Paris], Éditions Gallimard, « L’aube des peuples », 1998, 256 pages, 19.82 €
 
Comment peut-on être turc ? Ceux qui côtoyèrent ce peuple de nomades les imaginèrent, comme les Arabes, en centaures, tant ils étaient inséparables de leur cheval. Le choc de la chute de Constantinople, haut lieu de légendes apocalyptiques, a associé les Turcs à la revanche de Troie. Dans cette ambiance de fin des temps, ces cavaliers d’apocalypse que sont les Türk-Oghuz – nom auquel on prête l’origine du mot « ogre » – vivent, eux aussi, une transition : le passage à l’Islam et à la fin de la vie nomade, qu’ils se mettent à rêver et à idéaliser. C’est cet « esprit nomade » qui est au cœur de l’épopée de Dede Korkut. Celle-ci restitue l’idée qu’un peuple se fait de son identité et de ses valeurs fondamentales. Une fraîcheur souvent réjouissante et drôle dans un environnement rude, où, à peine levé de sa couche, on part guerroyer, fait le paradoxe de ces récits qui parcourent la steppe anatolienne ou le Caucase comme un feu de broussaille.
L’ouvrage, une première en France, est la traduction intégrale, et commentée, par deux grands spécialistes du monde turc, de deux manuscrits du XVe siècle, miraculeusement conservés à Dresde et au Vatican. Yachar Kemal, le plus « épique » des romanciers turcs, apporte également sa vision de Dede Korkut, comme expérience personnelle du barde qu’il fut dans sa jeunesse. [Quatrième de couverture]  
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Modernité Viennoise

    Entre 1870 et 1920, Vienne fut le coeur intellectuel et artistique de l’Europe. On appelle ainsi “Modernité viennoise”, cette période faste qui participa d’un renouvellement en profondeur d’une vision du monde plaçant l’humain et la quête de soi au centre de toutes les préoccupations. Tous les artistes rejettent les conventions de leur époque et les illusions de leurs pères : “à la raison, ils opposent le sentiment, aux normes sociales contraignantes, ils substituent la libération des instincts, à l’empire multinational, ils préfèrent une terre promise à découvrir”.

    26 octobre 2018

    >> Lire la suite

Facebook