Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

DAGLARCA, Fazil Husnu

[TURQUIE] (Istanbul, 1914). Fazıl Hüsnü Dağlarca. Le poète le plus fécond de sa génération (une cinquantaine de recueils depuis le premier publié en 1935, Havaya Çizilen Dünya [Le Monde tracé en l’air]). Carrière dans l’armée turque jusqu’en 1950. Après un bref séjour en France, il est inspecteur du travail de 1952 à 1960. Il fonde alors sa propre maison d’édition et se consacre entièrement à la poésie.
« Il est l’auteur de l’une des œuvres les plus décisives et impressionnantes de la poésie de langue turque du XXe siècle, tant par son ampleur, sa diversité que par la densité de son écriture singulière et la puissance de ses images, qui tout à la fois prolongent et renouvellent la grande tradition ottomane. L’Oiseau à quatre ailes – c’est-à-dire l’ange, selon la mystique musulmane – est la version française de l’anthologie de son œuvre poétique. » (Sébastien Labrusse)
 
ANTHOLOGIES / REVUES
* Poèmes (« Age de pierre », « Audience », « Asû », « Mon Dieu... »), traduits par Nimet Arzık, dans Anthologie des poètes turcs contemporains, Paris, Gallimard, 1953, 1956.
* Poèmes (« Entre couvertures et draps... », « Il y a deux chemins... », « Seigneur tu nous as accordé un tel ciel », « Les chars à bœufs », « La Méditerranée : XLII - LI », « Geçen Şey / Ce qui s’en va », « XLIII », « Mustafa Kemal », « L’autre côté », « Imprenables Dardanelles », « Dans les cafés de Saint-Michel », « II. Couple », « Penser à la clarté dans l’obscurité », « Terres arides »), traduits par Akil Aksan, dans Anthologie de la nouvelle poésie turque, Monte Carlo, Regain, 1966.
* Poèmes (« Age de pierre », « Audience », « Asû », « Le fils d’Asû », « Mon dieu », « Rivage au Vietnam », « Et les tigres eux-mêmes contemplent étonnés », « Prière des bêtes »), traduits par Nimet Arzık, dans Anthologie de la poésie turque (XIIIe-XXe siècle), Paris, Gallimard, 1968, 1994.
* Poèmes, traduits par Nimet Arzık, dans Atatürk et son œuvre dans la poésie turque d’aujourd’hui, Ankara, 1981.
* Poèmes (« Içeri / Intérieur », « Holanda dörtlükleri / Quatrains de Hollande »), traduits par Michèle Aquien, Guzine Dino et Pierre Chuvin, dans Entre les murailles et la mer, Paris, François Maspero, 1982.
* Poèmes, traduits par Jean Pinquié et Levent Yilmaz, dans Anthologie de la poésie turque contemporaine, Paris, Publisud, 1991.
* Poèmes, traduits par Ahmet Soysal, dans la Nouvelle Revue Française, n°485, Paris, juin 1993.
* Poèmes, traduits par Ahmet Soysal, dans La Rivière échappée n°8-9, 1997.
* Poèmes, traduits par Ahmet Soysal, dans La Rivière échappée n°10, 1999.
* Poèmes, extraits du recueil Batı Acısı (1958), traduit par Ahmet Soysal, dans Paristanbul, Paris, L’Esprit des péninsules, 2000.
* Poèmes, traduits par Ahmet Soysal, dans L’Instant d’après n°4, Azé, mars 2001.
 
 
LIVRES (Traductions)
Choix de poèmes, traduit du turc par Tahsin Saraç. [Istanbul], Yenilik Yayınları, 1958, 82 pages, épuisé.
 
Sélection de poèmes, traduit du turc par Akil Aksan. [Paris], 1965, plaquette, épuisé.
 
Avant-Lumière. Bilingue turc-français. Poèmes choisis et traduits par Gérard Pfister et Abidine Dino. [Malaucène], Éditions Arfuyen XI, « Tirés à part », 1979, 24 pages, 3.05 €
 
L’Oiseau à quatre ailes (Dört Kanatlı Kuş). Bilingue turc-français. Poèmes, traduits par Ahmet Soysal ; préface de Sébastien Labrusse. [Le Chambon-sur-Lignon, Haute-Loire], Éditions Cheyne, « D’une voix l’autre », 2002, 172 pages, 20 €
 
[Sommaire : L’Enfant et Dieu (Çocuk ve Allah, 1940) ; suivi de poèmes extraits des recueils Encore (1943), L’Épopée de Cahir (1945), L’Âge de pierre (1945), Asu (1955), Toucher la lune (1962), Le Pied-oiseau (1971), Sur le dos (1974), La Baleine et la mandarine (1977), Taille féminine (1985), Dans les nombres (1985), Fleurs à Cheik Galib (1986), Un visage en deux langues (1988), Se vêtir avec les lointains (1990), Elle -1923 (1998)].
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Modernité Viennoise

    Entre 1870 et 1920, Vienne fut le coeur intellectuel et artistique de l’Europe. On appelle ainsi “Modernité viennoise”, cette période faste qui participa d’un renouvellement en profondeur d’une vision du monde plaçant l’humain et la quête de soi au centre de toutes les préoccupations. Tous les artistes rejettent les conventions de leur époque et les illusions de leurs pères : “à la raison, ils opposent le sentiment, aux normes sociales contraignantes, ils substituent la libération des instincts, à l’empire multinational, ils préfèrent une terre promise à découvrir”.

    26 octobre 2018

    >> Lire la suite

Facebook