Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CETIN, Fethiye

[TURQUIE] (Maden, Elazığ, 1950). Fethiye Çetin. Journaliste et avocate, militante des droits de l’homme.
 
LIVRE (Traduction)
Le Livre de ma grand-mère (Anneannem, 2005), récit, traduit du turc par Alexis Krikorian et Laurence Djolakian. [La Tour-d’Aigues, Vaucluse], Éditions de l’Aube, « Regards croisés », 2006, 144 pages, illustrations en noir et blanc, 14.60 €
 
« Sa grand-mère avait l’habitude de répéter : “ Ce n’est pas des morts qu’il faut avoir peur, mais des vivants. ” Ces paroles, l’avocate turque Fethiye Çetin ne les a comprises que beaucoup plus tard, quand la vieille dame lui a raconté les scènes d’épouvante qui hantaient ses cauchemars. Dans les provinces orientales de Turquie, ces “ Arméniens secrets ” portent un surnom - terrible - les “ restes de l’épée ”. », a écrit Ursula Gauthier dans le portrait de l’auteur publié dans Le Nouvel Observateur en 2005. Fethiye Çetin retrace pour les siens, pour nous, l’histoire douloureuse d’Heranus Gadarian, sa grand-mère arménienne, qui, en 1915, assista au massacre de sa famille avant d’être enlevée par un soldat turc alors qu’elle avait à peine dix ans.
Ce livre prend le lecteur au cœur, à la gorge. Il résonne tel un hymne étonnant, et magnifique, à ces familles déchirées par des massacres - ou un génocide - dont les enfants sont amenés à découvrir leurs origines au travers de révélations nécessairement douloureuses. [Quatrième de couverture]
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >