Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

CELEBI, Yirmisekiz Mehmet

[TURQUIE] (Edirne,1680 ? – Nicosie / Lefkoşa, 1732). Yirmisekiz Mehmet Çelebi. Il a également écrit des poèmes sous le nom de Faizi. Haut dignitaire et homme d’État ottoman, il fut envoyé en ambassade en France par le sultan Ahmed III
 
LIVRES (Traductions)
Relation de l’ambassade de Mehemet Effendi à la cour de France en 1721 écrite par lui-même, traduit du turc par Julien-Claude Galland. [Constantinople, Paris], Ganeau, 1757, XII-233 pages, épuisé.
 
Voyage d’un ministre ottoman. Relation de Méhémet Effendi, annotée, avec des documents inédits, éd. John Seeker, traduit du turc par Julien-Claude Galland. [Montpellier], C. Coulet, 1874, 28 p. épuisé.
 
Le Paradis des infidèles. Relation de Yirmisekiz Çelebi Mehmed efendi, ambassadeur ottoman en France sous la Régence, traduit du turc ottoman par Julien-Claude Galland ; introduction, notes et choix de documents par Gilles Veinstein. En appendice, choix de textes de divers auteurs, 1721-1796. [Paris], Éditions François Maspero, « La Découverte », n°40, 1981, 256 pages, épuisé.
* Réédition : [Paris], Éditions La Découverte, « La Découverte poche. Littérature et voyages » n°176, 2004, 256 pages, 10 €
 
Il ne manque pas d’Occidentaux qui, dès le Moyen Âge, se sont rendus en terre d’islam et ont révélé les réalisations, les mœurs et les coutumes des « infidèles » à une chrétienté qui en fut marquée. Rien de tel pourtant de l’autre côté : les États musulmans ont vécu dans une grande ignorance de l’Occident. D’où l’importance du récit de Mehmed efendi, qui nous fait revivre la France du début du XVIIIe siècle à travers le regard d’un Turc à la curiosité toujours en alerte et d’une intelligence aiguë. Son long voyage à travers la France et surtout son séjour de quatre mois et demi à Paris lui inspirent quantité d’observations qui laissent parfois percer la critique, ou plutôt la surprise volontiers ironique. On le verra notamment décrire avec pertinence le système d’écluses du canal du Languedoc, la grande machine de Marly, les techniques de polissage des miroitiers du roi ou encore les instruments de l’Observatoire. Les beaux-arts et les spectacles, le mobilier et la décoration, tout ce qui fit le faste du Grand Siècle et de la Régence, se taillent la plus large place dans sa relation. Quelles qu’aient été par la suite les vicissitudes du mouvement d’occidentalisation dans l’Empire ottoman, la relation de Mehmed efendi en présente assurément le prologue. La traduction française de ce texte, effectuée peu après sa rédaction par l’interprète Julien-Claude Galland, fut publiée en 1757. Elle est reproduite ici intégralement, précédée d’une introduction historique, accompagnée de notes et documents annexes qui en éclairent et complètent la signification. [Quatrième de couverture]
 

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Modernité Viennoise

    Entre 1870 et 1920, Vienne fut le coeur intellectuel et artistique de l’Europe. On appelle ainsi “Modernité viennoise”, cette période faste qui participa d’un renouvellement en profondeur d’une vision du monde plaçant l’humain et la quête de soi au centre de toutes les préoccupations. Tous les artistes rejettent les conventions de leur époque et les illusions de leurs pères : “à la raison, ils opposent le sentiment, aux normes sociales contraignantes, ils substituent la libération des instincts, à l’empire multinational, ils préfèrent une terre promise à découvrir”.

    26 octobre 2018

    >> Lire la suite

Facebook