Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

BABUR SAH

[TURQUIE] (Fergana / Uzbekistan, 1483 – Ağra, 1530). Babur Şah. Son vrai nom était Zahirüddin Muhammed. Descendant de Gengis khan et de Tamerlan, Babur, le premier grand Moghol, conquit Samarcande, devint roi de Kabul puis de l’actuel Afghanistan, et empereur de l’Inde du Nord (en 1526). Outre ses mémoires, on lui doit également des poèmes écrits en turc djaghataï (turc du Turkestan).
 
LIVRES (Traductions)
Mémoires de Baber (Zahir-ed-Din-Mohammed), fondateur de la dynastie mongole dans l’Hindoustan, traduits sur le texte djagataï par Abel Pavet de Courteille. [Paris], Maisonneuve, 1871, 2 vol., épuisé.
 
Le Livre de Babur. Mémoires du premier Grand Mogol des Indes, édition de Jean-Louis Bacqué-Grammont. [Paris], Imprimerie Nationale, « Collection Orientale » n°382, 1986, 460 pages, illustrations en couleur, épuisé.
 
Le Livre de Babur. Mémoires de Zahiruddin Muhammad Babur de 1494 à 1529, traduit du turc par Jean-Louis Bacqué-Grammont, annoté par J.-L. Bacqué-Grammont et Mohibbul Hasan. [Paris], POF (Publications Orientalistes de France), « D’étranges pays » / Collection Unesco d’œuvres représentatives. Série « Asie centrale », 1980, 478 pages, notes, bibliographie. glossaire / réédition : 2003, 28 € (manque provisoirement).
 
Descendant de Gengis khan et de Tamerlan, Babur, le premier grand Moghol, conquit Samarcande, devint roi de Kabul puis de l’actuel Afghanistan, et empereur de l’Inde du Nord. Il écrivit cette autobiographie, genre fort peu illustré dans la littérature islamique, et donc inestimable et passionnante pour le lecteur qui y découvre un auteur étonnamment attachant, curieux des hommes, des pays et des choses. Attentif à décrire par le menu les hommes, la faune et la flore des pays qu’il parcourt ou conquiert. Il ne cache rien de sa vie quotidienne, ses joies, ses regrets, ses erreurs. Il écrit en prose, mais ses idées sont celles d’un poète et d’un savant et donnent le ton du futur art moghol. Cette traduction est faite d’après les rares manuscrits du texte dans la langue originale de l’auteur, le turc tchagatay. Ces mémoires occupent une place prépondérante dans la littérature historique du XVIe siècle. [Quatrième de couverture]

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Visages d'Albert Camus

    Le 4 Janvier 1960, Albert Camus disparaissait dans un accident de voiture. L’auteur de “L’étranger” (Folio) ou encore des “Justes” (Folio) laissait derrière lui une importante oeuvre littéraire et philosophique traversée par des questionnements moraux et politiques dont l’actualité ne cesse de trouver des échos aujourd’hui et parfois les plus inattendus comme en témoigne le succès récent de “La peste” (Folio). Alors soixante après sa disparition, quel est l’héritage philosophique et littéraire d’Albert Camus ? Et en quoi la publication de récentes correspondances nous éclairent-elles sur le soubassement intime de l’oeuvre ?

    10 mars 2020

    >> Lire la suite

Facebook