Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

ALTAN, Ahmet

[TURQUIE] (Ankara, 1950). Ahmet Altan. Fils de l’écrivain Çetin Altan. Journaliste (presse, télévision), romancier et essayiste.
 
* Bibliographie : Dört Mevsim Sonbahar, roman (1982), Sudaki İz, roman (1985), Yalnızlığın Özel Tarihi, roman (1991), Geceyarısı Şarkıları, essai (1995), Tehlikeli Masallar, roman (1996), Karanlıkta Sabah Kuşları, essai (1997), Kılıç Yarası Gibi (Comme une blessure de sabre), roman (1998), İsyan Günlerinde Aşk, roman (2001), Kristal Denizaltı, essai (2001), Aldatmak, roman (2002), Ve Kırar Göğsüne Bastırırken, essai (2003), İçimizde Bir Yer, roman (2004).
 
ANTHOLOGIES / REVUES
* Extrait du roman Comme une blessure de sabre (Kılıç yarası gibi, 2001), dans Oluşum / Genèse n°91, Nancy, 2005.
 
LIVRE (Traduction)
Comme une blessure de sabre (Kılıç yarası gibi, 2001), roman, traduit du turc par Alfred Depeyrat. [Arles, Bouches-du-Rhône], Éditions Actes Sud, « Lettres turques », 2000, 432 pages, 22.71 €
 
Fin du XIXe siècle sur l’Empire ottoman. Dans toute sa splendeur, Istanbul vibre au rythme de la civilisation musulmane. Mais, sur les rives du Bosphore, la liberté individuelle est étroitement surveillée par un système d’espionnage généralisé, personne n’est jamais à l’abri, et les condamnations à l’exil vont bon train. C’est à cette époque que Hikmète Bey rentre de Paris où il a fait ses études. Ce jeune homme, qui n’est autre que le fils du médecin personnel du Sultan, se trouve pourtant confronté à l’incroyable machination du pouvoir. Nostalgique de la richesse culturelle parisienne, Hikmète va très vite devoir se marier. Il aura la chance de croiser la superbe Mehparé Hanim, le privilège de la choisir pour épouse, et de vivre avec elle un amour sans tabous. Istanbul devient le temple du désir et l’incomparable sensualité de cette ville s’offre alors –  en secret – aux jeunes amoureux affamés de plaisirs. Mais le monde est en mouvement, le peuple rêve d’ouverture, de progrès. À Istanbul le Sultan perd son aura, l’armée organise la rébellion, les Balkans s’enflamment aux portes de l’Empire, et Hikmète Bey s’engage dans une formidable utopie historique au risque de perdre l’amour de sa vie.
Un grand roman, flamboyant, ample et capiteux, un roman à la mesure des bouleversements de l’époque, de la modernité de l’Occident et des rêves de l’Orient. Ahmet Altan rend un hommage généreux mais sans complaisance à son pays en soulignant les plus belles espérances du XXe siècle et ses plus terribles désillusions. [Quatrième de couverture]

Haut de page >

Dictionnaire des auteurs

Dictionnaire

Haut de page >