Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h00 à 18h00

Vous êtes ici : Accueil > L'actualité > Liste des billets de la librairie Compagnie > Victor Segalen

le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant.

    Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    Archéologue, sinologue, médecin de marine, poète et romancier, Victor Segalen fut un inclassable, difficilement situable dans le champ littéraire de son temps. Il se disait né pour vagabonder, voir et sentir tout ce qu’il y avait à voir et sentir au monde. De la Bretagne à la Polynésie puis en Chine, sa correspondance, “Lettres d’une vie”, témoigne de cette existence voyageuse, vécue au prix d’une “usure sans réparation”. Des affinités électives le rapprochent d’un Gauguin, dont il fit la connaissance quand il arriva en Polynésie (il lui rendra un vibrant hommage à sa mort), et de Stevenson, s’installant aux Samoa à la recherche d’un climat propice à sa santé déclinante qui, “Dans les mers du Sud”, relata son émerveillement à l’égard des habitants et des paysages du Pacifique.

    Impossible de résumer ici en quelques lignes le mouvement d’une “œuvre” rassemblant à la fois des essais, notamment sur Rimbaud, des romans comme “René Leys” ou encore des poèmes en prose. Si l’on a coutume de distinguer le cycle polynésie du cycle chinois, la grande réussite de cette édition, dirigée par Christian Doumet, est d’avoir su restituer une trajectoire d’écriture, marquée par une forme d'inachèvement, animée par une soif du Divers que Segalen tenta de théoriser dans son “Essai sur l'exotisme" et par la tension entre le réel et l’imaginaire qu’il vécut souvent comme un déchirement. 

    Loin d’un Pierre Loti dont il n’aimait pas l’Extrême-Orient de pacotille ou d’un Bernardin de Saint-Pierre, il y a chez Segalen un souci constant de connaître l’autre dans sa différence, ses coutumes, son histoire voire dans son opacité. Ce qu’il fit dans son livre le plus célèbre, “Les immémoriaux” (qui connut une seconde vie grâce à Jean Malaurie qui le publia dans sa collection “Terre Humaine”), magnifique reconstitution ethnographique et poétique du peuple Maori, dont les traditions et la culture étaient menacées d’extinction par le colonialisme européen. En cela, il annonce Claude Lévi-Strauss, le Michel Leiris de “L’Afrique fantôme” ou encore Nicolas Bouvier pour qui “L’usage du monde” renvoie à une réflexion sur soi, l’exploration du lointain s'entremêlant à une quête intérieure, faisant de Victor Segalen, un “voyageur incertain”, pour qui vivre, voyager et écrire ne font qu’un.


    24 novembre 2020 Partager

    >> Voir la liste des billets publiés

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Le billet de la librairie

  • Victor Segalen

    Lorsqu’il meurt le 21 Mai 1919 dans la forêt de Huelgoat, Victor Segalen n'a publié que trois livres de son vivant, “Stèles”, “Peintures” et “Les Immémoriaux". Depuis cette date, après une période d’oubli relatif, sa renommée n'a cessé de grandir, s’élargissant au-delà d’un cercle de fidèles lecteurs, faisant de Segalen un “contemporain capital”, reconnu par des écrivains aussi différents que Pierre-Jean Jouve, Philippe Jaccottet ou Edouard Glissant. Sa publication dans La Pléiade ces jours-ci est ainsi la consécration d’une œuvre qui fut, pour une large part, posthume.

    24 novembre 2020

    >> Lire la suite

Facebook