Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Vous êtes ici : Accueil > L'actualité > Liste des billets de la librairie Compagnie > Résistants et collaborateurs

le billet de la librairie

  • Résistants et collaborateurs

    Aujourd'hui, presque 80 ans après les faits, les thèmes de la collaboration et de la résistance irriguent toujours le débat public : les films, livres, commémorations continuent á alimenter ce que l'historien Henry Rousso appelle une "obsession"qui ne semble pas prête de s'éteindre. Une certaine vision des années d'occupation se maintient jusqu'á la fin des années 60 avant qu'un renversement des mémoires ne s'opère au début des années 80.

    Ce renversement est d'abord marqué par la publication du livre désormais classique de Robert Paxton "La France de Vichy" qui opéra ce changement radical de paradigme en montrant la politique de collaboration active menée avec l'occupant. De même, Laurent Douzou a brillamment rendu compte dans "La résistance française" des spécificités et de la complexité de cette histoire traversée de passion, de débats et de polémiques.

    C'est une France en eaux troubles, profondément déchirée, qui émerge de ces ouvrages dont les films de Marcel Ophuls "Le chagrin et la pitié" et de Louis Malle “Lacombe Lucien” sont le reflet fidèle. La littérature porte aussi témoignage de cette période.  Ainsi du livre posthume d'Irène Némirovsky "Suite française", chronique romancée de la débâcle de Juin 40 et de l'occupation allemande qui révèle chez chacun lâchetés et compromissions. Marcel Aymé dans "Le vin de Paris" ou Jean-Louis Bory dans "Mon village à l'heure allemande" ont su aussi croquer avec une certaine férocité cette période oú la faim, le marché noir et les dénonciations étaient légion.

    De ces compromissions avec le régime de Vichy découle la figure du collaborateur dont les parcours ont fait couler beaucoup d'encre comme les cas emblématiques de Céline et de Drieu la Rochelle. Dominique Fernandez a bien montré, par exemple, dans le livre qu'il consacra á son père "Ramon" le chemin sinueux qui le conduisit du communisme au collaborationnisme le plus actif. Autre figure, peut être encore plus radicale, celle de Robert Brasillach, dont Alice Kaplan dans "Intelligence avec l'ennemi" a retracé la trajectoire et le procès qui le fit condamner pour haute trahison.

    Si le collaborateur incarne une forme de bassesse et de lâcheté, le résistant, á l'opposé, par les risques pris au péril de sa vie, est une figure héroïque. Joseph Kessel dans "L'armée des ombres" et Vercors dans "Le silence de la mer" ont su raconter l'épopée glorieuse et non sans tensions de ce mouvement qui s'opposa dès le 22 Juin 1940 à l'occupation allemande. De même les poètes furent aussi très actifs au cours de cette période : en témoignent les célèbres "Feuillets d'Hypnos" de René Char, écrits entre 1943 et 1944, lorsqu'il était engagé dans la Résistance sous le nom de capitaine Alexandre, ou encore du classique de Paul Eluard "Au rendez vous allemand". Citons enfin la magnifique anthologie de Pierre Seghers " La résistance et ses poètes" qui nous fait entendre le "chant général" mené dans l'ombre et la clandestinité par des êtres épris de justice, de paix et de liberté.


    27 juin 2020 Partager

    >> Voir la liste des billets publiés

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Les Evénements

Découvrir tous les événements >>

Le billet de la librairie

  • Résistants et collaborateurs

    Aujourd'hui, presque 80 ans après les faits, les thèmes de la collaboration et de la résistance irriguent toujours le débat public : les films, livres, commémorations continuent á alimenter ce que l'historien Henry Rousso appelle une "obsession"qui ne semble pas prête de s'éteindre. Une certaine vision des années d'occupation se maintient jusqu'á la fin des années 60 avant qu'un renversement des mémoires ne s'opère au début des années 80.

    27 juin 2020

    >> Lire la suite

Facebook