Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Vous êtes ici : Accueil > L'actualité > Liste des billets de la librairie Compagnie > De la manipulation des foules

le billet de la librairie

  • De la manipulation des foules

    Y a-t-il phénomène plus mystérieux que celui de la foule ? Comment définir et appréhender cette masse mouvante, ce déferlement anonyme, ce regroupement hors norme auquel il est facile d’adjoindre bien des définitions et des adjectifs, … une foule qui serait forcément populaire ou joyeuse, dangereuse ou encore irréfléchie, inévitablement manipulable.

    A la suite de la Révolution industrielle, la foule est avant tout envisagée comme une masse populaire dont la dangerosité ne cesse d’inquiéter, à l’image des théories de Gustave Le Bon dans son ouvrage devenu un classique, “Psychologie des foules”.

    A une époque où les classes sociales sont encore très marquées, elle est un phénomène impossible à contenir, synonyme de criminalité et de violence. Cataloguée par une approche où l’anthropologie criminelle domine, la foule, comme le montre Olivier Bosc avec “La foule criminelle” ou encore Suzanna Barrows dans “Miroirs déformants”, devient l’objet de toutes les attentions de la part du pouvoir politique, qui tantôt la dénonce, tantôt en flatte les plus bas instincts.

    En 1921, Sigmund Freud dans “Psychologie des foules et analyse du moi” bouleverse ces approches en replaçant l’individu au centre. En affirmant une absence de distinction entre psychologie individuelle et psychologie collective, il y aborde entre autre la question du meneur, de celui qui dirige ou qui manipule.

    Devant la masse, le pouvoir politique se perd bien souvent en conjecture : il faut encadrer, gérer, contrôler. Le pas est alors vite franchi vers une manipulation qui n’ose dire son nom et qui au gré de l’Histoire revêt bien des formes comme nous le rappelle David Colon dans “Propagande, la manipulation de masse dans le monde contemporain”. Si Jonathan Swift avec “L’art du mensonge politique”, Alexandre Koyré avec “Réflexions sur le mensonge” ou encore Christian Delporte avec “Une histoire de la langue de bois” ont abordé l’utilisation politique du détournement de la vérité, d’autres ont également démontré la face noire et répressive de ces manipulations d’état comme Edward Bernays dans “Propaganda” et surtout Serge Tchakhotine avec “Le viol des foules par la propagande politique”.

    Mais les temps changent et la foule est aujourd’hui devenue numérique, et s’auto-alimente. Entre rapports conflictuels entre les citoyens et les médias, et défiance généralisée concernant l’information, nous entrons de plain pied dans le monde de la fausse nouvelle et des réseaux sociaux. Nous nous installons à notre insu dans ce que Umberto Eco appelait “La guerre du faux”.

    Dans “Postvérité et autres énigmes” Maurizio Ferraris nous montre tous les dangers  du refus de la vérité objective, devenu une “option politique crédible”. De fait, il n’aura jamais été plus difficile que de tenter de faire entendre une autre voix, celle de la raison et de la vérification, rapidement taxée d’être elle-même une tentative de manipulation.

    Confrontés à ce que Gérald Bronner définit comme “L’empire des croyances”, nous expérimentons les difficultés croissantes à vivre dans un monde commun, ainsi que l’analyse Myriam Revault d’Allonnes dans  “La faiblesse du vrai” où elle questionne les rapports conflictuels, et semble-t-il irréparables, entre politique et vérité.


    14 février 2019 Partager

    >> Voir la liste des billets publiés

L'actualité de la librairie RSS FEED TWITTER FEED FACEBOOK FEED

Les Evénements

Découvrir tous les événements >>

Les Rencontres/Dédicaces

  • Mardi 28 mai à 18h30

    Rencontre avec Pascal ENGEL pour "Les vices du savoir" aux Editions Agone. Débat animé par Benoit GAULTIER

    LES VICES DU SAVOIR : ESSAI D'ETHIQUE INTELLECTUELLE
    ENGEL PASCAL : LES VICES DU SAVOIR : ESSAI D'ETHIQUE INTELLECTUELLE (AGONE - )

    Prix : 26.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Samedi 15 juin à 17h30

    Frédéric REGENT dédicacera son ouvrage "Les maîtres de la Guadeloupe" (Editions Tallandier)

    LES MAITRES DE LA GUADELOUPE
    REGENT FREDERIC : LES MAITRES DE LA GUADELOUPE (TALLANDIER - )

    Prix : 23.90 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

Découvrir toutes les rencontres >>

Le billet de la librairie

  • De la manipulation des foules

    Y a-t-il phénomène plus mystérieux que celui de la foule ? Comment définir et appréhender cette masse mouvante, ce déferlement anonyme, ce regroupement hors norme auquel il est facile d’adjoindre bien des définitions et des adjectifs, … une foule qui serait forcément populaire ou joyeuse, dangereuse ou encore irréfléchie, inévitablement manipulable.

    14 février 2019

    >> Lire la suite

Facebook