Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Vous êtes ici : Accueil > L'actualité

L'actualité de la librairie

Les rencontres dédicaces

  • Jeudi 26 janvier à 18h30

    Rencontre avec Geneviève BRISAC pour "Vie de ma voisine" aux Editions Grasset 

    VIE DE MA VOISINE
    BRISAC GENEVIEVE : VIE DE MA VOISINE (GRASSET - )

    Prix : 14.50 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Jeudi 2 février à 18h30

    Rencontre avec Michel ELTCHANINOFF pour "Dans la tête de Marine Le Pen" aux Editions Actes Sud 

    DANS LA TETE DE MARINE LE PEN
    ELTCHANINOFF MICHEL : DANS LA TETE DE MARINE LE PEN (ACTES SUD - )

    Prix : 19.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Mercredi 8 février à 18h30

    Rencontre avec Fabienne BRUGERE et Guillaume LE BLANC pour "La fin de l'hospitalité" aux Editions Flammarion

    LA FIN DE L'HOSPITALITE
    LE BLANC GUILLAUME / BRUGERE FABIENNE : LA FIN DE L'HOSPITALITE (FLAMMARION - )

    Prix : 18.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Mardi 21 février à 18h30

    Rencontre avec Cécile COULON pour "Trois saisons d'orage" aux Editions Viviane HAMY

    TROIS SAISONS D'ORAGE
    COULON CECILE : TROIS SAISONS D'ORAGE (VIVIANE HAMY - )

    Prix : 19.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Jeudi 2 mars à 18h30

    Rencontre avec Clara ROYER pour "Imre Kertesz : l'histoire de mes morts" aux Editions Actes Sud 

    IMRE KERTESZ : L'HISTOIRE DE MES MORTS
    ROYER CLARA : IMRE KERTESZ : L'HISTOIRE DE MES MORTS (ACTES SUD - )

    Prix : 24.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Jeudi 9 mars à 18h30

    Rencontre avec Michèle LESBRE pour "Chère brigande" aux Editions Sabine WESPIESER (parution le 02/02)

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée littéraire hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de Septembre.Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir toujours renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières.

    Parmi ces voix il a celle de Daniel Pennac qui reprend chez Gallimard avec “Le cas Malaussène” sa grande saga initiée il y a maintenant plusieurs années, et celle d’Elena Ferrante qui poursuit le grand cycle de ”L’amie prodigieuse” avec le troisième volume de ce qui sera une tétralogie “Celle qui fut et celle qui reste” (Gallimard).

    En dehors de ces deux grandes têtes d’affiche, du côté des français, il faudra compter chez Minuit avec les nouveaux romans très réussis de Tanguy Viel “Article 353 du code pénal” ainsi que celui d’Eric Chevillard “Ronce rose” qui subvertit délicieusement le conte pour enfants.

    Chez POL sont attendus les nouveaux livres de Valérie Mréjen “Troisième personne”, celui de Rebecca Lighieri (pseudonyme d’Emmanuelle Bamayack-Tam) “Les garçons de l’été” et Emmanuelle Pagano qui poursuit son autobiographie très singulière avec “Sauf riverains”.

    Chez Gallimard Laura Alcoba nous invite à une réflexion poétique sur l’exil dans “La danse de l’araignée”, Aurélien Bellanger à un tableau saisissant du “Grand Paris”  et Marc Pautrel à une très belle évocation de Chardin dans “La sainte réalité”.

    Aux éditions Verdier ce grand styliste qu’est Michel Jullien nous offre un étonnant portrait de “Denise au Ventoux” et Patrick Autréaux, toujours entre littérature et médecine, livre ses réflexions sur l’écriture sous le haut patronage de J.B Pontalis dans "La voix écrite"

    Quant à Loic Merle dans “La vie aveugle” chez Actes Sud c’est à une méditation puissante sur l’art qu’il nous convie. Toujours chez Actes Sud on lira le beau portrait d’August Strindberg pris dans les affres du mariage dans “Trois ex” de Régine Détambel et les chroniques passionnantes de Kamel Daoud “Mes indépendances” annoncées pour Février.

    On dit parfois que la littérature est une rencontre et que celle ci peut souvent donner de beaux livres : c’est le cas du livre très émouvant de Geneviève Brisac “Vie de ma voisine” (Grasset) qui brosse le portrait d’une femme marquée par l’histoire tragique du XX siècle et porteuse d’un message de vie et d’espérance. Ou encore celui d’Anne Wiazemsky “Le saint homme” (Gallimard) et de Michèle Lesbre “Chère brigande” chez Sabine Wespieser.

    Complètent cette liste les nouveaux livres de Gaelle Obiègly “N’être personne”, François Beaune “Une vie de Gérard en Occident” tous deux chez Verticales, celui de Thierry Hesse qui dans “Un roman impossible” (L’Olivier) s’empare de l’affaire Malik Oussekine et de Dimitri Bortnikov “Face au Styx” (Rivages) véritable ovni littéraire qui nous emporte par sa prose torrentielle et parfois célinienne.

    Chez les étrangers, Elena Ferrante ne doit pas cacher la belle diversité d’une rentrée à tous égards passionnante. Du côté des anglophones on sera attentif au roman de Lauren Groff “Les furies” (L’Olivier) qui a défrayé la chronique aux Etats-Unis, à celui de Ta-Nehisi Coates “Le grand combat” (Autrement) qui avait marqué les esprits l’année dernière avec son pamphlet virulent sur la condition noire en Amérique.

    La belle surprise nous vient du dernier roman de Graham Swift “Le Dimanche des mères” (Gallimard), plongée dans une Angleterre aujourd’hui disparue, et du nouveau livre de Michael Collins chez Bourgois “Des souvenirs américains”. Du côté des hispaniques c’est le grand retour de Javier Marias qui dans “Si rude soit le début” (Gallimard) nous immerge à travers un roman d’initiation sentimentale dans le Madrid post-franquiste. L’argentin Rodrigo Fresan dans “La part inventée” (Seuil) nous offre un roman hors norme digne des grandes oeuvres de Roberto Bolano. Et Jaume Cabré publie un recueil de nouvelles “Voyage d’hiver" où l’on retrouvera l’art singulier de l’auteur de “Confiteor” de fouiller les manifestations du mal, de l’amour, du destin et de ses mauvais tours.

    Chez les germaniques on lira le subtil Peter Stamm qui dans “L’un l’autre” (Bourgois) brosse le portrait d’un homme qui disparaît sans aucune explication. Ainsi qu’un recueil de textes inédits de W.G Sebald “Amère patrie” (Actes Sud) consacré à la littérature autrichienne.

    Signalons également “Le silence même n’est plus à toi” (Actes Sud) de Asli Erdogan et le nouveau roman de l’israélienne Zeruya Shalev “Douleur” (Gallimard).

    Enfin, pour terminer, quelques informations sur les nouveautés en Pléiade pour le premier semestre. Février verra l’entrée des oeuvres de Michel Tournier dans la prestigieuse collection. Mars accueillera les nouvelles de Faulkner, Avril le deuxième tome de Luther ainsi qu’un choix d’Oeuvres de Madame de Staël. Mai sera la consécration posthume de Georges Perec avec deux volumes ainsi que l’album Pléiade qui lui sera consacré. Un beau programme en perspective !

    6 janvier 2017 Partager

    >> Voir la liste des billets publiés

Le billet de la librairie

  • Une rentrée d'hiver

    La rentrée littéraire hivernale se veut plus concentrée du point de vue de la production que celle de Septembre.Qu’ils scrutent l’intime ou s’emparent d’une période du passé, les écrivains contemporains affichent toujours une belle ambition littéraire qui donne au lecteur le plaisir toujours renouvelé de découvrir de nouvelles voix ou de retrouver certaines déjà plus familières.

    6 janvier 2017

    >> Lire la suite

Facebook