Newsletter







Identifiez-vous




La librairie

    • La librairie Compagnie
    • 58, rue des Ecoles
      75005 Paris
    • Téléphone
    • 01 43 26 45 36
    • Fax
    • 01 46 34 63 37
    • Horaires
    • du lundi au samedi de 10h30 à 20h15

Vous êtes ici : Accueil > L'actualité

L'actualité de la librairie

Les événements

Les rencontres dédicaces

  • Mardi 6 mai à 18h30

    Rencontre avec Pierre DARDOT et Christian LAVAL pour "Commun" aux Editions de La Découverte

    COMMUN ; ESSAI SUR LA REVOLUTION AU XXIE SIECLE
    LAVAL CHRISTIAN PIERRE DARDOT : COMMUN ; ESSAI SUR LA REVOLUTION AU XXIE SIECLE (LA DECOUVERTE - )

    Prix : 25.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Mardi 13 mai à 18H30

    Rencontre avec François TAILLANDIER pour son roman "La croix et le croissant" aux Editions Stock

    LA CROIX ET LE CROISSANT
    FRANçOIS TAILLANDIER : LA CROIX ET LE CROISSANT (STOCK - )

    Prix : 19.00 €

    >> Commander un exemplaire dédicacé

  • Jeudi 15 mai à 18h30

    Rencontre avec Christiane BLOT-LABARRERE et Gilles PHILIPPE à l'occasion de la parution des tomes 3 et 4 des oeuvres complètes dans la Pléiade et de l'album "Marguerite DURAS" aux Editions Gallimard (parution le 13 mai)

  • Lundi 26 mai à 18h30

    Rencontre avec Zeevv STERNHELL et Nicolas WEILL pour "Histoire et lumières" aux Editions Albin Michel (parution le 7 mai)

Le billet de la librairie

  • Le Rwanda, vingt ans après

    Printemps 1994. Entre indifférence et passivité, la communauté internationale se déchire autour d’une question de sémantique. Oui ou non doit-on employer le terme de “génocide” afin de décrire les exactions de masse qui se déroulent au Rwanda.

    Au pays des mille collines, les massacres, d’une ampleur inouïe, sont perpétrés dans un laps de temps très court, et laissent exsangue tout un pays, toute une population sous le regard ahuri et parfois complice du reste du monde.

    En 2000 Jean Hatzfeld publie le premier volume d’une trilogie consacrée au génocide rwandais dans laquelle il recueille la parole des témoins, victimes et bourreaux. Oeuvre littéraire où en permanence se pose la question du langage, “Les récits des marais rwandais” révèle notre propre humanité dans ce qu’elle a de plus sauvage ou de plus brutal, une humanité où la générosité et le pardon guident aussi vers une réconciliation nationale.

    20 ans après les évènements, l’auteur revient sur les terres rwandaises du côté de Nyamata pour nous faire partager la vie et le quotidien d’”Englebert des collines”. Une fois encore, il nous permet par l’écriture d’entendre la voix d’Englebert, ses intonations, ses formules et dresse dans un court récit le portrait sans ambages d’un homme qui traverse le pire, indéfiniment.

    La littérature n’aura jamais été aussi proche de la réalité, du vécu. Construit comme une enquête, le roman de Boubacar Boris Diop, “Murambi, le livre des ossements”, aborde le génocide par le biais d’un personnage, Cornelius, en exil pendant les massacres. De retour, il plonge dans son histoire personnelle, étroitement mêlée à celle du pays tout entier. Au coeur de sa recherche, chaque protagoniste se révèle, qui résistant, qui bourreau, et éclaire les atermoiements de l’homme face au mal absolu.

    Vingt ans, c’est aussi le temps qu’il a fallu à l’Histoire pour se permettre d’avoir un juste recul.

    Dans “Le génocide au village”, Hélène Dumas aborde le génocide dans le cadre de la micro-histoire et dans une longue enquête menée dans une commune du Rwanda. Elle s’attache à en décrire les différents mécanismes par le prisme des témoignages aux procès et d’un étonnant regard sur les lieux mêmes des massacres : une géographie toute meurtrière qui montre outre la grande proximité des différents acteurs, l’engouement populaire et un imaginaire inédit de la violence extrême. Ce sont également les propres interrogations du chercheur face à un tel évènement qu’elle exprime quand elle écrit : “Le génocide des Tutsi de 1994 exige un effort d’intelligence historique qui, seule, peut lui restituer sa dimension tragique. C’est à ce prix qu’il se détachera de la fresque commode d’une lointaine barbarie pour s’inscrire pleinement dans notre contemporain.”

    Nous consacrons, à l'occasion de cet anniversaire, une vitrine sur le Rwanda où se mèlent essais et littérature. Parallèlement nous recevrons Jean Hatzfeld le 15 avril prochain et Hélène Dumas le 17 avril.

    3 avril 2014 Partager

    >> Voir la liste des billets publiés

Le billet de la librairie

  • Le Rwanda, vingt ans après

    Printemps 1994. Entre indifférence et passivité, la communauté internationale se déchire autour d’une question de sémantique. Oui ou non doit-on employer le terme de “génocide” afin de décrire les exactions de masse qui se déroulent au Rwanda. Au pays des mille collines, les massacres, d’une ampleur inouïe, sont perpétrés dans un laps de temps très court, et laissent exsangue tout un pays, toute une population sous le regard ahuri et parfois complice du reste du monde.

    3 avril 2014

    >> Lire la suite

Facebook